mardi, 1 mai 2012

mardi, 1 mai 2012

Laisse aller, c'est une valse…

Dans la série brève de comptoir, 10h du mat, deux potes aux whiskies coca : “Nan tu vois, cool. Ta femme elle bosse mieux que toi et elle gagne plus, alors laisse aller, tranquille…”  […]

Lire la suite

Aujourd'hui, comment je vois demain...

Amoureux de bord de Seine

Je pense à demain non plus en terme de je, mais de nous !  Nous en avons parlé sur la route du retour, dans l’ensemble nos points de vue convergent, mais chut, cela c’est notre intimité et vous n’en saurez rien de plus (085/366) D’autre 366 à prise rapide…

Haut de page