vendredi, 25 mai 2012

Souvenir…

L’autre jour, ou plutôt nuit, trois frangins causaient autour de bouteilles diverses et variées. Réminiscence entre frères qui font du bien, la Suisse, le grand-père, la grand-mère, les parents… 

Confrontation des souvenirs à des âges différents. Remontée d’émotion, complicité…

Que c’est bon de temps en temps !

J’avais 7 ans quand mon grand-père est mort, et pourtant, je m’en souviens. De tête, j’ai refait le plan de l’appartement de « Fontaine André ». 

J’avais quels âges la dernière fois que j’y ai mis les pieds ? Je me rappelle de la buanderie collective avec les machines à laver à pièce de monnaie, typique en Suisse. Pas de Lavomatique, ils sont intégrés aux immeubles. Et les heures passées sur ce balcon à regarder l’activité de la gare de triage de Neuchâtel. Magique pour le gamin que j’étais. 

Les framboises que l’on allait cueillir dans le jardin collectif. 

Le lit-meuble que l’on basculait le soir pour moi. 

La bibliothèque de Grand-Papi avec ce livre que j’ai lu mille fois, mais dont je ne me souviens plus du titre ; il a le gout des aventures enfantines: Une ile déserte, avec des grottes et des portes en fer,  des grosses clefs, une bande de gamins échoués là je ne sais plus pourquoi et qui cherche quelque chose dont je ne me souviens plus. 

Bribes de souvenir limite frustrant. Ce livre il est sois chez mon oncle, soit chez maman, mais je ne l’ai jamais retrouvé. Peut-être, est-ce mieux… Certaines lectures sont bien décevantes, passé le cap adulte !

Et encore cette mappemonde sur le meuble, avec une ampoule dedans. Quand on l’allumait, magie, mille dégradés de couleur apparaissaient pour les altitudes ou profondeur. Cette mappemonde, aujourd’hui elle est dans mon salon, et j’y tiens très fort !

Et puis les balades à Chaumont avec le grand-père… il parait que je ne devrais pas m’en souvenir, trot jeune… et pourtant… Invention ou mémoire de gamin ?

Et puis mon tout premier souvenir. Impossible de dater. Mon frère qui referme la porte de la voiture, une Simca 1500 d’un blanc vert. Je crie, les doigts coincés entre la porte et la carrosserie. Maman rouvre la porte très vite. Mon frère se fait engueuler… Plus de peur que de mal… mais j’avais quel âge ?

Nostalgie quand tu nous tiens, au matin la tête fera mal ; ce n’est pas la faute au temps, juste à l’alcool. Alcool qui de temps en temps permet de se lâcher, de se vider les neurones, de tirer la chasse…

J’ai des souvenirs, je suis vivant !

Aujourd'hui, contre...

Je suis contre ce qui est pour 

et pour ce qui est contre

(Pierre Dac)


Montreux
(111/366)
D’autre 366 à prise rapide…