jeudi, 4 février 2016

Je vis pas ma vie, je la rêve...

Je n’ai pas vraiment d’idole dans la vie, mais il y a des gens que j’admire.

Jacques Higelin le baladin poète du XXe siècle en fait partie. Je l’ai vu je ne sais combien de fois en concert ; il a la folie des âmes libres.

C’est en duo avec Valérie Lehoux qu’il a décidé d’écrire sa biographie où il crie « Je ne vis pas ma vie, je la rêve ». Chacun sa partie, lui se raconte, avec ses mots, elle le subit, l’observe et le raconte se racontant.

Un beau couple que ces deux-là remontants le fil du temps de ce fils de cheminot… La musique, très tôt, la comédie et les planches… Les rencontres… Les amours… Arthur H et Izia…

Et toujours les mots, les phrases, la musique…

 

Un livre à lire absolument si vous vous appréciez le bonhomme, c’est rare les (auto) biographies réussies et bien écrites ; écrites comme une chanson de Jacques Higelin…

pho1600048.jpg
 

4e de couverture :

 

J’entendais ma grand-mère chanter dans le jardin. Elle avait une voix délicieuse. Après le boulot, mon père se mettait au piano et nous accompagnait. Plus tard dans la soirée, avant d’éteindre la lumière, il nous racontait des histoires, à Paulo et à moi. Je m’endormais au son de l’harmonica de mon papa. C’est drôle… Pendant des années, j’ai joué un air de guitare à Izïa et chanté au pied de son lit pour l’aider à s’endormir.

 

Cinquante ans après son premier enregistrement ; quarante ans après la déflagration rock de BBH ; trente ans après son gigantesque spectacle de Bercy, Jacques Higelin se raconte. Et raconte ceux qui comptent pour lui. La naissance dans la guerre, la découverte du jazz puis du théâtre, le service militaire en Algérie, les spectacles expérimentaux avec Brigitte Fontaine, la vie en communauté, la drogue, la tornade du rock, les années dans la dèche, les grandes mises en scène, les peurs et les bonheurs, les voyages, les enfants… Un chemin de liberté folle et de découvertes permanentes, sur lequel on croise, entre autres, des cascadeurs, le guitariste Henri Crolla, Moustaki, Peter Brook, Jacques Canetti, un conteur de Marrakech, Trenet, Jacno ou Barbara.

 

Ce voyage, Jacques Higelin le fait aux côtés de la journaliste Valérie Lehoux, critique à Télérama et auteur d’une biographie de Barbara (Fayard). Leur récit musarde sans cesse entre passé et présent, reflet de la personnalité d’un homme qui se promène dans la vie sans se soucier du temps.

 

 

 

 

_ _
Le mot du jour : Idole
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

Petite tête...

Je vous parlais l’autre jour de mon projet de portrait panoramique, histoire de moins galérer dans la précision d’assemblage des différentes photos il fallait que j’améliore la technique de prise de vue. J’ai enfin reçu la tête panoramique que je viens d’acheter, et quelques parts c’est mon petit bonheur-du-jour !

pho1600046.jpg
 

Maintenant il faut que j’apprenne à régler et utiliser la chose. ;-)

pho1600047.jpg
 

Je sens que d’ici peu, je vais avoir besoin de vous ;-)

——

Sur une idée de Kozlika ; Pour les autres bonheurs du jour, c’est là