Je cherche toujours pourquoi, des matins comme celui-ci sont tout gris, dans le ciel comme dans la tête, quand les autres jours cela allait ?

Pourquoi cette boule, là, subitement ?

Cette envie de chialer… 

Regarder en arrière alors que l’on devrait voir devant ?

Se dire que l’on a raté beaucoup dans sa vie, professionnellement et surtout sentimentalement…  

Alors qu’il suffirait de sourire à ce qui a réussi.

Se dire que c’est normal, que c’est nous, que l’on ne sait pas faire, que l’on est mauvais, à quoi bon…

Alors qu’il faudrait y croire, tourner les pages, rebondir…

Se sentir seul quand il y a autant de monde autour…

Ne plus s’aimer, ne pas aimer…

Se dire que l’on est vraiment pénible quand on s’y met et que demain sera un autre jour, joyeux, pourquoi pas…

Tiens et si j’allais au ciné moi ?

(248/366)
D’autre 366 à prise rapide…