Le soulier rouge...

La sonnerie résonnait déjà, les portes commençaient à se fermer.

C’est l’heure de pointe et le prochain se présentera dans moins de 2 minutes.

Elle a surgi de l’escalier, belle et élancée, jupe droite et tailleur de rigueur, se précipitant vers l’huis bientôt clos.

Certainement pris d’un coup de foudre subit, et malgré le taux de remplissage hors norme du wagon, un jeune homme arriva à maintenir une mince ouverture par laquelle la miss réussit à s’immiscer avant le claquement final des mâchoires d’acier.

Tandis que le convoi s’éloignait déjà dans les profondeurs du sous-sol parisien, sur le quai, solitaire, un joli escarpin rouge…

Il y a des jours comme cela…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page