le Charlebois dont on se chauffe...

Comme me le faisait remarquer Ksé, il ne faudrait pas que ce blogue se transforme en rubrique nécrologique ; notez bien que ce n’est pas un choix volontaire, mais plutôt une histoire de circonstance.

 

Celui que je suis allé voir sur scène samedi au Grand Rex est plein d’énergie.

74 ans et tout son rock & Roll, tout son blues et tout son swing ; Robert Charlebois est bien vivant et l’on se plaît à rêver d’avoir sa forme et son entrain quand nous aurons son âge !

pho1800077.jpg
 

Encore un super moment de musique, 2 heures de spectacles avec que du bon dans les oreilles, les classiques bien sûr, et puis des moins connues.

 

En prime,  Lindberg  en duo avec Louise Forestier en personne, comme l’originale de 1968.

 

Et puis, en hommage à Higelin, il lui dédie la chanson « La mort n’est rien » célèbre poème (à la multiple paternité d’auteurs !) mis en musique ; séquence émotion…

D’autant plus que ce texte avait été lu par mon frère à l’enterrement de mon père…

 

Et puis il y a deux ans, en avril 2016, c’était à Bobino que nous applaudissions déjà cet artiste, maman était encore avec nous, parmi nous…

pho1800078.jpg
 

Ah merde, on a dit pas de rubrique nécrologique !

 

Bref si le Monsieur passe près de chez vous, courez-y et puis sinon il sera de nouveau à Bobino en mars 2019 ; je me tâte, j’y retourne ou pas ?

pho1800079.jpg
 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page