Numéro 1 au Hit-Parade le 30 novembre 1968

 

L’on ne l’avait plus vu sur la plus haute marche du podium depuis 1962 où elle interprétait « le jour le plus long », chanson officielle du film éponyme. Ce n’était pas pour autant une traversée du désert, durant cette période Dalida est restée dans le top 10 des vedettes françaises.

C’est avec « Le temps des fleurs » qu’elle redevient N°1.

À la genése de l’histoire, l’on trouve « Dorogoï dlinnoïou » chanson tirée du folklore tzigane, qui a été déposé en 1926 par le russe Boris Formine sur un texte de Konstantin Podrevski et enregistré par Alexandre Vertinski.

C’est sur cette musique que Gene Raskin écrira des paroles en anglais pour ce qui deviendra un hit sous le nom de « Those were the days ». D’abord chantée par « The Limeliters », elle connaîtra un joli succès, mais c’est  en 1968 que Mary Hopkins, produit par Paul McCartney, en fera un tube mondial que Dalida reprendra en Français, en allemand et Italien.