TGV, boulot, dodo...

pho1900049.jpg

Je discutais avec une collègue de boulot qui habite une lointaine banlieue, presque 2 heures le matin, autant le soir pour aller travailler ; quand tout va bien. Un RER aléatoire, plein à craquer, un confort plus que relatif, souvent debout…

Finalement je me disais qu’avec mon heure et demie de porte à porte, il n’était pas mal mon TGV, du moins quand la gare Montparnasse ne se cratche pas tous les 6 mois.

Voyage assis, assez confortable pour finir ses nuits, relativement ponctuel à 5 minutes près…

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page