Ho, hisse...

pho1900232.jpg

Quand au détour d’une balade dominicale sur les bords de Loire, tu croises une gabare qui remonte le fleuve à l’ancienne. Tu penses d’abord que dans ce rapide vicieux, juste sous le pont, la chose est mal engagée ; ta méconnaissance est grande !

 

C’est une histoire de femme et d’homme d’équipage, de cordages et de bouts, de perches de navigation, de savoir-faire et surtout d’huile de coude. Ça pousse, ça tire, ça avance centimètre par centimètre et ça finit par passer.

 

Je n’ai pas compté, mais je dirais une bonne demi-heure pour faire les 50 mètres de cet obstacle, sous l’œil amusé et agaçant des badauds le regard rivé à l’écran de leur smartphone…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page