193/366. Fragment d’aujourd’hui raconté en poésie…

 

Ce matin fatigué, les cheveux en pétard

D’un TGV en panne je lui dois mon retard

Au boulot, calme plat et le collègue assure

Hors d’haleine j’arrive, c’est inutile bien sûr