lundi, 15 octobre 2018

Plouf...

Nous sommes déjà le 15 octobre, il est midi ; et donc elle est venue l’heure de la photo du mois. Cette fois-ci, Danièle nous propose de travailler sur les formes géométriques. Étant actuellement dans le rattrapage peu intensif du traitement en retard de mes photos, et plus particulièrement dans le dossier « Voyage amoureux en Crète  », voici le rond et le rectangle bleu de la piscine paradisiaque de notre hôtel, sur fond de soleil couchant.

pho1800176.jpg

J’espère que cette image répondra au thème du mois.

 

Et pour voir ce que proposent mes camarades de jeu :

Akaieric, Alexinparis, Amartia, Angélique, Aude, Betty, Blogoth67, Brindille, Christophe, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, FerdyPainD’épice, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J’habite à Waterford, Jakline, Josette, Josiane, Julia, Krn, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Mamysoren, Marie-Paule, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanie, Nanouk, Nicky, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Sandrin, Sous mon arbre, Tambour Major, Ventsetvoyages, Weeteweete, Who cares?, Xoliv’, écri’turbulente

dimanche, 14 octobre 2018

Le dimanche c'est Hit Parade...

N° 1 au hit-parade le 03 juin 1967

 

C’est le début de l’été, et voilà revenir  Enrico Macias, toujours avec le sourire, la pêche et un peu de chaleur dans la voix…

Bon, son « Milliardaire du dimanche » ne va pas rester dans les mémoires plus longtemps que les grandes vacances, mais c’est que justement, ce sont les congés ;-)

 

mardi, 9 octobre 2018

Là-bas...

Il y a des jours comme aujourd’hui où je me déporterais bien loin d’ici, de mon lieu de travail ; bref fuir ce quotidien des fois agaçant au plus haut point !

Au passage je passerais prendre l’amoureuse pour retourner dans ce petit paradis Crêtois ;-)

pho1800177.jpg

Avouons-le, c’est plus fun que Paris ou Tours…

 

dimanche, 7 octobre 2018

Le dimanche c'est Hit Parade...

N°1 au hit-parade le 11 mars 1967

 

Cela fait longtemps que l’on n’avait vu Petula Clark sur la plus haute marche du podium.

« C’est ma chanson » est l’adaptation française faite par Pierre Delanoë de « This is my song » écrite par Charlie Chaplin pour son film « La comtesse de Hong-kong ».

Petula Clark ne désirait pas enregistrer la version anglaise, trouvant les paroles de Chaplin un peu vieillotte. Finalement, en studio pour la version française, elle essaya « pour voir » la version originale.

Dégoutée par le résultat, elle ne voulut pas qu’elle soit diffusée. Sa major passa outre et sortit tout de même le single qui devint vite N°1 également outre-Atlantique…

Comme quoi…

 

vendredi, 5 octobre 2018

Meilleur voeux...

Hier, chez le frangin, dans une panière de vieux papiers épars sauvé de l’ancienne maison, entre vielles photos et lettres pour la plupart sans intérêt, une de ces cartes de vœux personnalisés comme on en faisait alors quand SMS, Mail et billet vite fait sur des réseaux sociaux n’existaient pas encore.

Ce tonton aéronaute, homme un peu bizarre aux yeux du péquin moyen, était un habitué de la chose et chaque année, l’on attendait sa carte avec curiosité ; mais je vous avais déjà parlé de lui dans ce billet

pho1800175.jpg

 

jeudi, 4 octobre 2018

Baignade interdite...

pho1800174.jpg

 

mardi, 2 octobre 2018

Salut Charles...

Trop de belles chansons dans le répertoire du grand Charles et sa mort me touche plus que celle de Johnny, allez savoir pourquoi…

Sûrement le fait qu’il écrivait ses textes, qu’il composait ses musiques et qu’il les interprétait lui même.

Un artiste complet venu du Music-hall, qui malgré un physique loin du jeune premier et une voix atypique (mais qui selon les spécialistes fait tout de même plus de trois octaves!), à réussis à s’imposer au mépris des railleries dont il a été victime à ses débuts.

J’ai eu la chance de le voir en concert il y a une vingtaine d’années, c’était également un grand showman.

N’oublions pas aussi certains grands textes révolutionnaires pour l’époque, qui lui valut parfois quelques ennuis ; « Je suis homo comme ils disent ». À une période où l’homosexualité était un délit, punit par la loi c’était gonflé, et puis un de mes préférés  « Vous et tu » ; l’on voudrait bien connaître le nom de cette grande vedette dont il vante les prouesses ou encore dans le genre chanson d’amour atypique avec « Tu te laisses aller ».

Je cite celles-là, un peu moins connues (quoique…) histoire de sortir de l’éternel « La bohème » ou du « Je m’voyais déjà »…

 

Salut l’artiste…

- page 1 de 463