dimanche, 16 décembre 2018

Le dimanche c'est Hit Parade...

N°1 au hit-parade le 22 juin 1968

 

Des fois j’ai du mal à comprendre !

Normalement on prend un nom de scène qui non seulement est à même de frapper les esprits, mais surtout facile à se souvenir et à prononcer ; alors que le gars qui à la base s’appelle « Arnold Georges Dorsey » décide de se faire nommer « Engelbert Humperdinck », là j’avoue…

Bon OK, c’est un hommage à son compositeur préféré ; il n’empêche…

 

Ceci ne l’a apparemment pas entravé dans sa carrière, puisqu’on le retrouve en 2012, à l’âge de 76 ans, comme représentant britannique pour le concours de l’Eurovision, où il finira avant-dernier…

 

Mais revenons à 1968 ; c’est avec cette chanson de style crooner pur jus qu’est « A man without love »  qu’il restera 3 semaines sur la plus haute marche du podium.  Joe Dassin en fera une reprise française sous le nom de « Comment te dire », mais avec un bien moindre succès.

 

 

samedi, 15 décembre 2018

Pluvieux...

On est le 15, il est midi, c’est donc l’heure de la photo du mois, dont le thème, « Quotidien », est proposé par Escribouillage.

 

J’ai beaucoup hésité sur l’image, forcément pris avec mon smartphone puisque c’est lui que j’ai au quotidien, qui me sert de bloc-notes photographique et parfois même peut faire de belles choses.

 

Depuis que j’habite Tours, tous les jours ou presque, je fais mon aller-retour avec la capitale où j’ai désormais mon gagne-pain. Le TGV de 7h20, celui de 17h35, sont devenus mes métros à moi. Souvent, à travers les vitres sales, les lumières sont sympas, les décors jolis, changeants en fonction des saisons. Brume matinale, brouillard tenace, neige, levée ou coucher de soleil, ombres défilent à plus de 200 kilomètres-heure…

Et puisqu’en ce moment nous sommes en automne et que ces derniers jours étaient pluvieux, je vous propose une participation de saison :

pho1800203.jpg

Pour connaitre le quotidien de mes camarades de jeux, c’est par ici :

Akaieric, Alexinparis, Amartia, Angélique, Aude, Betty, Blogoth67, Brindille, Bubble gones, Cara, ChristL, Christophe, Cricriyom from Paris, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, FerdyPainD’épice, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J’habite à Waterford, Jakline, Josette, Josiane, Julia, Krn, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Mamysoren, Marie-Paule, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanie, Nanouk, Nicky, Pat, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Tambour Major, Who cares?, Xoliv’, écri’turbulente

jeudi, 13 décembre 2018

Effet miroir...

pho1800207.jpg

 

mercredi, 12 décembre 2018

Un peu de douceur...

… dans ce monde de brutes…

pho1800206.jpg

 

mardi, 11 décembre 2018

Rencontre du troisième type...

- C’était un grand vaisseau volant, il avançait vers moi, lentement ; de puissants faisceaux de lumière jaillissaient de ses flancs…

pho1800205.jpg

- Et ?

- Et je me suis réveillé…

lundi, 10 décembre 2018

Conquête spatiale...

À Fon-Romeu, il y a un musée en pleine nature, où, cheminant dans la forêt, s’offre à vous divers oeuvres de tous styles et de divers intéret ; question de gout !

Et là, au détour d’un sentier ce bel espace Luce qui forcément ne pouvait que me plaire, avec cette statue en résine nommé “La danse” créé par Yvan Roger…

pho1800204.jpg

 

dimanche, 9 décembre 2018

Le dimanche c'est Hit Parade...

N°1 au Hit-Parade le 11 mai 1968

 

Tom Jones, fait partie de ces artistes qui depuis les années 60 n’ont jamais vraiment eu de creux dans leur carrière, ont eu beaucoup de succès et paradoxalement, peu de numéros 1 !

 

Il débute véritablement en 1965 en interprétant « Thunderball » pour la bande originale du James Bond « opération Tonnerre » ; excusez du peu !

 

Dans les années 90, c’est son fameux « Sex Bomb » qui va le remettre sur le devant de la scène en devenant N°1 en France et au niveau mondial.

 

Mais en 1968 c’est avec « Delilah » qu’il va rester 6 semaines sur la plus haute marche du podium. Il va faire danser les Yé-Yé, sur l’histoire du meurtre d’une femme infidèle ; étonnant, non ?

 

- page 1 de 467