lundi, 25 novembre 2019

Agaçant...

Dr Caso a relancé sa série d’une photo de truc, et Mister Bleck qui était chargé du thème a choisi « un truc qui vous énerve ».

 

Des trucs qui m’énervent, il y en a plein, mais j’avoue que la SNCF que je pratique tous les jours est bien en haut de la pile ; pas tant les agents, qui souvent font ce qu’ils peuvent, que leur direction et leurs décisions qui vont rarement dans le sens du client que nous sommes (je dis bien client, cela fait bien longtemps que la SNCF n’a plus d’usager puisque plus un service public).

 

Il y aurait pas mal à dire, mais dans le cadre de du petit jeu de Dr Caso, je vous présente les magnifiques portillons à l’entrée des quais ; interdiction à toutes personnes non munies de billet de pénétrer …

 

Bon, pourquoi pas ?

 

Sauf que la solution technique et le matériel choisi sont loin d’être à la hauteur des besoins !

En gros on scanne le code-barres et les portes s’ouvrent ! Ça, c’est dans le meilleur des mondes parce qu’en réalité, quand tout va bien, il faut environ  2 secondes pour que l’opération s’effectue. Sauf que, si vous n’avez pas le coup de main, généralement c’est bien plus, voir finit avec l’aide des agents !

 

À raison de 6 ou 7 portiques par embarcadère, je vous laisse calculer le temps pour remplir un TGV  ; si vous rajoutez que le numéro de quai n’est annoncé que 20 minutes à l’avance (et souvent moins), un jour de grand départ comme le vendredi, cela devient juste une horreur !

En général, au bout de quelques minutes, les agents ouvrent les barrières pour endiguer le flot sans mettre en retard le train…

 

Je vous passe le monsieur qui l’autre jour ne pouvait pas accompagner sa fille d’une dizaine d’années jusqu’à son siège ; je repensais quand j’emmenais ma mère de 80 ans et allais l’installer à sa place…

 

Bref, si on comprend que la seule finalité du truc, à terme, c’est de contrôler les billets avant l’embarquement, histoire d’enlever des contrôleurs dans le TGV, il y a de quoi être énervé !

 

Mais comme une image vaut mieux qu’un long discours, vous avez le droit aux deux !

 

C’était gare Montparnasse, un vendredi vers 17h20…

 

dimanche, 24 novembre 2019

Rouge néon...

47/52 de Virginie…

 

 

Rouge, ma couleur préférée…

Rouge, comme les célèbres néons de l’Olympia où se produisait vendredi Hubert Félix Thiefaine, encore un magnifique concert d’un grand artiste qui sait prendre soin de son public !

samedi, 23 novembre 2019

Le samedi c'est Hit-Parade...

N°1 au Hit-parade le 28 juillet 1973

 

Johnny Hallyday n’en avait pas trop envie, Sylvie Vartan non plus, mais face au triomphe de la mode des couples chantants à l’image de Stone et Charden, Ringo et Sheila ou même Alain Delon et Dalida avec « Parole… parole… », Jean Renard compositeur à succès de Sylvie Vartan arrivera à les convaincre de faire à leur tour un duo.

 

3 chansons seront enregistrées : « Te tuer d’amour », « Bye bye baby », et « J’ai un problème » qui dès la première semaine va faire un tabac sur les antennes radio ! (et moi j’adore le clip :-) )

 

 

Et vous savez quoi ?

 

1973 n’en a pas fini avec les tandems d’amoureux !

vendredi, 22 novembre 2019

Lever de lune...

Petit cadeau pour mon ami Mirovinben et son amour pour la lune ;-)

 

mercredi, 20 novembre 2019

J'ai 10 ans...

Jeudi dernier j’étais invité au palais des sports, pardon, Dôme de Paris pour le concert d’Alain Souchon.

Retour en enfance…

En adolescence…

Un peu plus de deux heures trente de récital.

Essentiellement d’ancienne chanson saupoudrée de quelques nouvelles tirée de son très bel album sorti il y a quelques semaines.

Mais c’est clair, priorité est donnée à son répertoire le plus connu !

 

Je me surprends à m’apercevoir que j’en sais la quasi-totalité, à me rendre compte du nombre de tubes inscrit dans l’œuvre de cet éternel rêveur !

Dernier rappel, et je remarque qu’il en manque même, dont la fameuse qui sert de titre à ce billet…

 

Bref, excellente soirée, avec un grand bonhomme dégingandé qui sait donner plaisir et bonheur à son public.

 

dimanche, 17 novembre 2019

Brume matinale...

46 du 52 de Virginie…

 

Un temps de novembre

C’est le mois que j’aime le moins

Celui où la lumière est la moins belle

C’est le temps de brouillard

Surtout tôt le matin

À l’heure où surgit mon train…

samedi, 16 novembre 2019

Le samedi c'est Hit-Parade...

N°1 au hit-parade le 9 juin 1973

 

Allez je l’avoue, il m’est arrivé de chantonner du Michel Sardou, voire de prendre la tête à mon entourage avec ma ritournelle ; circonstance atténuante, j’avais 7 ans !

Il faut dire que « La maladie d’amour », dont la musique est inspirée du canon de Pachelbel, est un des plus gros succès du chanteur qui restera 10 semaines au sommet du Hit-Parade.

 

- page 2 de 499 -