vendredi, 11 octobre 2019

Attente sanglante...

 

Dans l’antichambre du labo

J’attends

Arrivée en avance

Passé en retard

Très

 

Des vieux

Des jeunes

Des riches

Des pauvres

Melting-pot parisien

Tous égaux devant la prise de sang

Devant les résultats

 

Deux secrétaires débordés

Avec ou sans rendez-vous

Râlant devant l’informatique

 

Et j’attends

 

Lumière blanche blafarde

Plancher moche en vraie imitation bois

Ma voisine en faux manteau léopard

70 ans bien tassés

L’ado écouteur incrusté dans l’oreille

Elle n’entend pas qu’on l’appelle

Jeune dame iconoclaste là-bas

Juste en face

Elle lit

Un vrai livre plein de pages

Un truc en papier

Pas d’écran

 

J’attends toujours

Encore

Une demi-heure déjà

 

Le monsieur sérieux lit aussi

Le Figaro Week-end

Il a le look à lire Le Figaro

 

Votre carte vitale

Mutuelle

Ordonnance

À jeun ?

 

OK

 

Je vous laisse patienter

C’est ce que je fais déjà

Alors je patiente

On est 10 comme ça

 

2 secrétaires

2 préleveurs

Un vieux maigre

Une jeune jolie

Elle m’appelle

Questionnaire

Traitement

Maladie

Date de naissance

Adresse

Elle pique bien

Rien senti

J’ai de belle veine

Une chance

2 tubes

 

C’est fini

45 minutes de retard

J’ai faim

Pain au chocolat

Café

Au boulot maintenant !

jeudi, 10 octobre 2019

Théatre...

Vous habitez Tours, ou vous connaissez des gens qui y habite et voudrais faire du théatre ?

L’amoureuse relance ses fameux atelier Théatre tout les jeudi soirs, et il reste des places !

Tout les renseignements sont ici

mercredi, 9 octobre 2019

Méditation (2)...

 

dimanche, 6 octobre 2019

Noir c'est noir...

40/52 de Virginie

 

Noir, tel est le thème de cette semaine.

J’aurais pu vous mettre une photo de mon chien Hawaï, labrador au magnifique pelage  ébène, c’est également la teinte de mon café du matin, celle de plus en plus profonde du ciel quand  je quitte la maison au petit matin ; au vu de l’actualité, j’ai tout de suite pensé à la couleur du deuil dans nos pays occidentaux.

Deuil sur la qualité de l’air d’une ville survolé par le panache sombre d’une catastrophe  industrielle, deuil pour une directrice d’école qui à craqué face à la pression devenue  trop forte d’une l’administration bien souvent sourde et aveugle, deuil pour ces flics tués par un  malade à la préfecture de Paris, deuil pour André Gaillard, ce frère ennemi qui avec son comparse m’a tant fait rire gamin, deuil pour Jessie Norman dont il nous reste la voix sublime en souvenir et bien sûr le deuil national d’un ex-président tout autant aimé que détesté selon que l’on pense reprise des essais nucléaires ou reconnaissance  de la  responsabilité de l’État français de 39 à 44 dans la déportation ; fausse facture ou le « Non » à la guerre en Irak ; « Le bruit et l’odeur » ou la création du SAMU social…

 

Mon boulot m’amenant à côtoyer ce genre d’actualité, voilà ma photo de la semaine, pas très artistique, mais dans l’air du temps…

Atmosphère, vous avez dit atmosphère…

samedi, 5 octobre 2019

Le samedi c'est Hit-Parade...

N°1 au hit-parade le 09 décembre 1972

 

Décidément les mois passent, nous voilà déjà fin 1972, et les chanteurs à minettes ont toujours autant de succès…

 

Frédéric François rame depuis 1967, et puis paf, une chanson qui va le propulser pour une bonne décennie de gloire. Vous dire que « Laisse-moi vivre ma vie » n’est pas franchement ma tasse de thé  est juste une évidence, mais puisque je me suis lancé le défi de remonter le hit-parade ; après tout il ne reste plus que onze ans à faire…

 

jeudi, 3 octobre 2019

Méditation...

 

mardi, 1 octobre 2019

 Le village des secrets...

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un livre qui n’est pas encore en rayon, puisque sa sortie est programmée à demain 2 octobre dans toutes les bonnes librairies de France et de Navarre.

Je ne l’ai pas lu non plus et pour cause !

 

Cela fait déjà quelques années que j’en suivais, avec d’autres, la genèse sur un compte privé de Twitter ; cela a attisé ma curiosité, l’envie de lire les aventures de Jules.

 

L’on doit « Le village des secrets » à Sylvie Lassale une amie au doux accent chantant que les « anciens » blogueurs, ceux de la première époque, la grande, ont peut-être connu sous le Pseudo de Satmandi ; elle sévissait alors quotidiennement sur la toile, notamment avec la publication d’une nouvelle « Le café des platanes »!

Mais revenons à nos pages ! De quoi cela cause vous allez me demander ?

 

Au vu de ce que j’en sais, je résumerais en disant : « d’un chemin de vie familiale », mais le mieux est encore de lire le quatrième de couverture :

 

Après de longues années passées dans l’armée coloniale, Jules revient en 1912 dans son village provençal. Partit brusquement pour fuir une enfance misérable, ce fils de paysan réapparaît auréolé de ses galons d’adjudant. Son avenir semble tout tracé : renouer avec une vie campagnarde simple et se marier.

Il se lie d’amitié avec Anna, une jeune photographe qui vient de la ville. La jeune femme s’est installée au village pour découvrir l’identité de son père et en apprendre davantage sur sa mère disparue.

Alors que Jules aide la jeune femme à trouver des réponses, il est rattrapé par son propre passé dans les colonies. Entre trafics d’opium, usurpation d’identité, secrets et mensonges, Jules et Anna ne pourront compter que sur eux-mêmes pour percer les mystères du village et conquérir leur liberté.

Édité par City éditions, collection Terre d’Histoires, distribuée par Hachette

 

 

Et pour en savoir encore plus je vous propose d’aller voir le site créé pour l’occasion !

 

Je n’en dirais pas plus si ce n’est que demain j’aurais en main mon exemplaire, et que bien sûr, je vous invite à le commander au plus vite auprès de votre libraire favori !

- page 2 de 495 -