jeudi, 17 avril 2014

Au revoir là-haut…

Il y a des gens ordinaires qui ont de la chance dans leur malheur…

À moins que ce soit le contraire, du malheur dans leur chance…

Albert est certainement un de ceux-là, du genre craintif, qui ne demande rien à personne et fait où on lui dit de faire.

La Grande Guerre est finie ou presque, lui a survécu, quelques blessures, mais c’est tout. En 4 ans il a tout vu, les morts, la haine, la peur, la souffrance, toute l’horreur du premier conflit mondial, et là, paf, à la veille de l’armistice, à cause du Lieutenant d’Aulnay-Pradelle, un officier un peu trop orgueilleux et pas franchement honnête, il meurt !

C’est ballot non ?

Encore plus ballot, finalement il est ressuscité par un camarade de jeu, Édouard, qui du coup y laissera une partie de lui-même…

Des destins qui se croisent dans un drame tragicomique sur fond de fin de grande guerre de héros à sanctifier et d’arnaque nationale !

Des petits et des gros mensonges qui entraînent les uns et les autres dans des histoires pas vraiment claires !

Difficile d’en dire plus sur «Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre s’en dévoiler ce qui fait la substantifique moelle de ce livre. Un Goncourt mérité ; moi qui en général fuis les prix littéraires que je considère plus souvent en magouilles inter-éditeur à but commercial qu’en réelle récompense artistique. Il n’y a qu’à voir, on a bien donné le Renaudot à Begbédé !

Un très bon moment que ce livre, des rires et des larmes assurés ; je vous le conseille…


Au revoir là-haut - Pierre Lemaitre
Ed.Albin Michel

Partage

mercredi, 16 avril 2014

Conclusion…

Je suis toujours étonné des derniers mots spirituels que l’on prête à nombre de grands de ce monde ; et bien souvent je doute de leur véracité en ce qui concerne leur soi-disant improvisation.

Je me demande bien quel sera le mien, s’il y en a un.

L’«adieu » serait de circonstance, ou encore «vous voyez bien docteur que c’était grave ! », se la jouer bravache à la cow-boys «Tu m’as eu Bill, mais je serais vengé ».

Si je n’ai plus rien a perdre et que l’infirmière est mignonne : «allez juste une dernière pour la route » histoire de finir dans l’extase et assouvir ainsi un vieux fantasme masculin…

L’on peu toujours rêver, mais plus sûrement se devrait être un vague «Arghhhh »


Ce mois-çi : Juliette ; la chanson du jour : Le dernier mot.

(076/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

mardi, 15 avril 2014

Éventails…

Vague

Vague

Vague

Vague

Partage

Mal barré…

Quand c’est l’heure, c’est l’heure de la photo du 15 et il est midi à Paris !

C’est Champagne qui a choisi le thème du mois : mettre c’est-à-dire de prendre en photo une de vos expressions françaises favorites.

Pour ma part j’ai illustré le fameux : «C’est mal barré », d’abord parce que dans le pessimisme ambiant (auxquels je n’adhère pas, mais bon…) cela me parait de bon aloi, ensuite il se trouve que j’avais une image récente de février correspondant assez bien à la chose… 

Échoué

Aller donc visiter mes petits camarades de jeux…




A chaque jour sa photo, A’icha, Agathe, Agnès, Akaieric, Alban, Alexinparis, Alice Wonderland, Angélique, Anne, Annick, Arwen, Aude, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Calamonique, Cara, Cécile - Une quadra, Cécile Atch’oum, Cekoline, Céline in Paris, CetO, Champagne, Chat bleu, Chloé, Christophe, Claire, Claire’s Blog, Crearine, Cricriyom from Paris, Cynthia, Dame Skarlette, DelphineF, Dr. CaSo, E, El Padawan, Elodie, Elsa, Fanfan Raccoon, Filamots, FloRie, François le Niçois, Frédéric, Galinette, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, hibiscus, Homeos-tasie, Hypeandcie, InGrenoble, Isa de fromSide2Side, Isaquarel, J’adore j’adhère, Joane, Josiane, KK-huète En Bretannie, Krn, La Berlinoise, La Dum, La Fille de l’Air, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d’Anne & Alex, Les Filles du Web, Louisianne, Lucile et Rod, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marmotte, MauriceMonAmour, Mère débordée, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, Nana, Nicky, Nie, Oscara, Philae, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Proserpinne, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sailortoshyo, Sephiraph, Stephane08, Sylvie, Tataflo, Testinaute, Thalie, The Parisienne, The Singapore Miminews, Trousse cadette, Tuxana, Un jour, une vie, Une niçoise, Vanilla, Viviane, Xoliv’

Partage

Paresse…



Ce mois-çi : Juliette ; la chanson du jour : La paresse

(075/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

lundi, 14 avril 2014

Cul de sac lacrymal…

Samedi, victime de ce qui semble être un orgelet, je vais voir mon apothicaire afin d’avoir un remède adapté !

Comme souvent je lis d’abord les notices, qui souvent me plonge dans un abime de perplexité, juste histoire de savoir comment utilisez le truc et je me dis que dans les modes d’emploi de médicament, il y a encore des progrès à faire !

Notice médicamenteuse

«Cul-de-sac conjonctival inférieur » vous croyez vraiment que cela cause au péquin moyen qui n’a pas fait médecine ou pharmacie ?

Si je m’en refaire à internet, je trouve cette définition :

Espace formé lorsqu’on tire vers le bas la paupière inférieure, qui se décolle de l’œil et forme une cavité. C’est dans celle-ci que doivent être déposées les gouttes de collyre et les pommades ophtalmiques. Le médicament se répartit naturellement sur la totalité de l’œil. Il sera éliminé, comme les larmes, par le canal lacrymal, qui évacue les larmes vers le nez.

Cela n’aurait pas été plus explicite de mettre sur la notice « tirer vers le bas la paupière extérieure, et déposer… » ?

Tout le monde n’a pas fait des études et encore moins le réflexe de chercher sur internet ce qu’ils ne comprennent pas…

Ceci dit, vu le nombre de gens qui ne lisent pas les modes d’emploi…


Ce mois-çi : Juliette ; la chanson du jour : Mode d’emploi

(074/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

dimanche, 13 avril 2014

Abandonnés…

Il y avait des rêves de mer, de grandes traversées, d’embrun, de cabotage et même de Cap Horn ; et puis les hommes les ont posés sur terre, loin de leur élément, les laissant à leurs rêves…

Un jour peut-être…


Abandonné
Abandonné

Partage

Chronique d’un sexisme ordinaire…

Garçon manqué, vous avez dit garçon manqué ?
Bizarrement, en parlant d’un homme, je n’ai jamais entendu parler de fille manquée…
Étonnant non ?


Ceci dit, cette chanson de Juliette est très belle et me rappelle de jolie rêverie d’enfance…



Ce mois-çi : Juliette ; la chanson du jour : Garçon manqué

(073/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide



Partage

- page 1 de 176