mardi, 17 juillet 2018

La deuxième étoile...

Bon, ça, c’est fait, une deuxième étoile sur le maillot, la vie va pouvoir reprendre son cours tranquille, les anti et les râleurs, vont trouver d’autre combat, les pros vont continuer à suivre leurs idoles sans emmerder ceux qui finalement ne sont ni pour ni contre (bien au contraire rajouterais Coluche).

Et comme je fais partie de cette catégorie…

Je n’ai donc suivi deux ou trois matchs, pas vu la finale préférant la plage vide au soleil en compagnie de ma petite famille à la chaude ambiance du bistrot/TV. Mais j’étais  content pour nos bleus, et notamment Didier Dechamp qui s’en est quand même pris plein la gueule avant cette belle victoire.

 

Et puis j’aime bien les ambiances joyeuses où tout le monde fait la fête ensemble ; bon, d’accord, j’ai un peu de mal à comprendre que bien installé dans son fauteuil l’on saute dans sa voiture pour faire le tour de la ville, klaxon bloqué…

 

 

Et puis N’empêche, que la RATP a quand même de l’humour, cela surprend le matin dans le métro ;-)

pho1800125.jpg
 

 

À suivre les vacances, bientôt, dans 2 semaines…

dimanche, 15 juillet 2018

Vol au vent...

On est le 15, il est midi à Paris et c’est donc l’heure de la photo du mois dont le thème, « le vent », a été choisi par Pat.

 

En attendant de savoir ce soir si notre équipe nationale continue d’avoir le vent en poupe, je vous propose une image prise il y a quelques semaines sur une plage du nord.

pho1800119.jpg
 

Si elle n’est pas la meilleure pour le moral, j’aime beaucoup ces ambiances grises quand il s’agit de faire des photos. Les drapeaux flottent et claquent au vent amenant une touche de couleur. Elle fera certainement partie de mon best of 2018 ;-)

 

Je vous propose d’aller voir quel bon vent souffle chez mes camarades de jeu :

Akaieric, Alexinparis, Amartia, Angélique, Betty, Blogoth67, Bubble gones, Chiffons and Co, Christophe, Cricriyom from Paris, Céline in Paris, DelphineF, Dr. CaSo, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, FerdyPainD’épice, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J’habite à Waterford, Jakline, Julia, Krn, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Mamysoren, Marie-Paule, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanie, Nanouk, Nicky, Pat, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sandrin, Sous mon arbre, Tambour Major, Ventsetvoyages, Weeteweete, Who cares?, Xoliv’, écri’turbulente

Le dimanche c'est Top 50...

N°1 au Hit-Parade le 24 janvier 2004

 

Dans les années 80, j’aimais bien Bonnie Tyler et notamment sa chanson « Total eclypse of the hearth ».

 

En ce début d’année, elle tente un come back avec « Si demain… (turn around) » une version bilingue de son tube chanté en duo avec Kareen Antonn.

Cela va faire un carton sur les radios.

Je ne trouve pas cette adaptation réussie et en préfère grandement l’original. La manière de prononcé en français son « je tourne en rond » à presque un côté caricatural de série mal doublée.

Après, je ne voudrais pas critiquer l’effort d’une star américaine pour chanter dans la langue de Molière ;-)

 

samedi, 14 juillet 2018

Le samedi c'est avant le Top 50...

N°1 au Hit-Parade le 15 mai 1965

 

L’Eurovision a toujours été peu ou prou un pourvoyeur de Hit, pas forcément les meilleurs, mais voilà, le marketing étant ce qu’il est…

 

Et c’est donc « N’avoue jamais » interprété par Guy Mardel qui va représenter la France en cette année 1965.

 

Cette chanson est censée donner de bon conseil aux jeunes prétendants en prônant le fait de ne surtout jamais avouer ces sentiments.

 

Elle finira Troisième au terme d’une soirée remportée haut la main par le Luxembourg avec  « Poupée de cire, poupée de son », titre écrit par Serge Gainsbourg et interprété par France Gall.

 

Après ce moment de gloire, Guy Mardel n’arrivera pas à concrétiser cette célébrité et redeviendra rapidement un inconnu.

 

Selon Wikipédia, il serait aujourd’hui rabbin et vivrait en Israël ; comme quoi la musique peut mener à tout…

 

vendredi, 13 juillet 2018

Salut voisin...

Il y a des gens qu’on peine à définir ; voisin ? Ami ? Presque famille ?

 

Sûrement un peu de tout ça, mais surtout bienveillant…

 

Mon père lui avait vendu le fond du jardin pour financer les travaux de la maison familiale, il est donc devenu notre voisin. Il était tombé amoureux du coin et avait voulu y construire son nouveau nid.

 

Il était fromager, lui et sa femme se levaient tous les matins à 4h pour aller faire le marché ; il affinait lui-même ses fromages et fournissait nombre de restaurants.

 

Je lui dois mon premier vrai boulot et d’une certaine façon ma carrière professionnelle ; en fait, je lui dois beaucoup, mais ça, je l’ai déjà raconté là !

 

Régulièrement, quand on se croisait il me demandait des nouvelles. Il était très bavard, avec cette bonhomie du commerçant de marché.

 

Je me souviens de sa vielle R25 qui puait le fromage ; juste une horreur !

 

Il aimait rendre service, et quand  la retraite lui a laissé plus de temps, il n’était pas rare qu’en automnes, en plus des feuilles sur son chemin, il nettoie aussi le nôtre.

 

Et puis il nous a gardé le chien quand on était en galère, et puis…

 

En février 2017 quand maman est partie, il n’en revenait pas, il me disait que la vie était dingue tout va bien et en trois mois c’est fini.

« Tu vois il faut toujours en profiter à fond tant que l’on a la santé, on ne sait jamais de quoi demain sera fait ».

 

Quelque semaine plus tard, il apprenait qu’il avait un cancer de l’estomac.

 

Il y a quinze jours, il fut transféré au centre de soin palliatif Cognac Jay, là où se trouvait maman il y a un peu plus d’un an ; il est parti dans la nuit de mercredi à jeudi…

 

Le crabe à encore gagné…

 

Salut voisin, amis, Denis…

 

Et encore merci pour tous…

jeudi, 12 juillet 2018

Conseil...

Bon, alors, règle N°1 en photo, ne jamais avoir le soleil de face…

pho1800124.jpg
 

 

mercredi, 11 juillet 2018

L'arbre est tombé...

J’avais écrit un billet incendiaire contre ces gens qui ont tout fait depuis des années pour que cet arbre remarquable et protégé disparaisse ; et puis à quoi bon ?

 

Tous les jours depuis que je suis né, j’ai sous les yeux ce cèdre du Liban plus que centenaire ; ironie du sort, je n’en ai pas aperçu un seul lors de mon voyage dans son pays natal, où, paraît-il, il se fait rare.

pho1800121.jpg
 

L’autre matin quelque chose avait changé ; en 3 jours son sort était réglé.

 

Grosse colère contre les salauds, tant publics que privés, responsables de ça. Ils sont trop nombreux depuis toutes ces années pour être dénoncé et de toute manière, tout ironique que ce soit, ils auraient la loi pour eux.

pho1800122.jpg
 

L’homme a gagné, un arbre est tombé, un de plus…

pho1800123.jpg
 

Signe étrange au moment où cette maison de mon enfance va changer de main…

 

PS : Dr Caso demandait pour son jeu « une photo de truc qui n’est plus là », je n’ai pas trouvé mieux…

- page 1 de 458