samedi, 24 janvier 2015

Quelle truffe...

pho1500027.jpg

En bon gourmet qui se respecte, j’aime, accompagné d’amis ou en famille, me faire plaisir une fois par an en cassant les cordons de la bourse pour me payer un bon restaurant.

Celui-là, à quelques encablures de Poitiers, valait bien que je fasse un aller-retour express !

Nous l’avions déjà testé une fois en été, c’était en 2010 et surtout il y a deux ans pour son repas spécial truffe. 

Pendant un mois, le menu est truffé de A à Z et autant vous dire que c’est juste une merveille.

 

pho1500026.jpg
 

Façon petite auberge, peu de tables, un chien mignon et un feu de cheminée ; le patron vient nous expliquer chaque plat et s’assurer que tout va bien, un coté familiale bien plus agréable que le coté guindé de certain grand restaurant.

Tout est fait maison dans la tradition et l’on en ressort les papilles émerveillées !

 

Une confidence, rien que pour le dessert, je me damnerais ! La chantilly aux truffes et le blanc en neige tiède truffé, c’est juste un feu d’artifice d’inattendu, une explosion de saveur en bouche, le gout de la truffe exhalé !

Seule ombre au tableau, le frangin, grippé, qui n’a pas put venir…

Si vous êtes dans le coin, je ne saurais trop vous conseiller un petit tour à la Ferme Auberge du puy d’Anché (et il font aussi chambre d’hôte !), certes ce n’est pas donné, mais cela vaut vraiment le déplacement !

 

Et pour le menu Truffe, c’est jusqu’au 22 février…

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Une ombre au tableau.

(358/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

vendredi, 23 janvier 2015

de l'ombre à la lumière...

Quand les montagnes sont hautes et le soleil bas, forcément il faut bien choisir son exposition…

pho1500025.jpg

Partage

À l'eau de rose…

Dans mes rêveries de tous les jours, je passe mon temps à refaire des retouches au roman d’amour à 4 sous que je me concocte dans un coin de mon cerveau.

Retouche sur ce qui a déjà été écrit et dont je n’aime pas les inéluctables fins, retouche sur ce dont je rêve pour un futur plus qu’incertain, et puis je rouvre les yeux et me rends à l’évidence…

Que voulez-vous, on me l’a assez reproché, je suis un grand romantique…

 

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Retouche à un roman d’amour à 4 sous.

(357/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

L'inattendu...

Une amie m’avait appelé du genre : « Tu fais quoi jeudi soir ? Je suis sur Paris pour voir la pièce d’une amie » ; il ne m’en fallait pas plus pour me retrouver ce soir assis dans une minuscule salle de théâtre de l’Est parisien, posé au bord du canal.

J’ai passé un très bon moment à regarder « L’inattendu », pièce de Fabrice Melquiot interprété par Claudine Bonhommeau accompagné de Franck Thomelet à la batterie et Mathieu Pichon à la guitare. Une diction impressionnante de justesse, une mise en scène originale et sympathique, seul reproche, la batterie par moments un peu trop présente.

 

C’est en ressortant, que saisis par le froid parisien, j’ai quand même pris le temps de bricoler quelques photos…

Canal de nuit

 C’était bien tentant tous ces reflets dans l’eau…

Canal de nuit


 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Le bricoleur.

(356/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

mercredi, 21 janvier 2015

En v'la du blues en v'la...

Hier soir c’était un arc-en-ciel musical qui a duré bien plus de 15 minutes ; presque deux heures et demie pour être exact.

Paul Personne à l'Olympia

 

Et pourtant ce n’était pas gagné d’avance que je puisse y être !

Paul Personne à l'Olympia

 

Aujourd’hui, si vous voulez vous faire un concert dans une belle salle parisienne, deux solutions, allez voir de l’underground inconnu du public ou prendre vos billets huit mois à l’avance ; ce qu’a fait mon frère pour l’excellent Paul Personne, bluesman français, un des meilleurs guitaristes mondiaux, du lourd, du grand, dû à écouter absolument !

Paul Personne à l'Olympia

Sauf que…

Huit mois à l’avance, moi, je ne sais pas si j’aurais du taf ce jour-là, et quand le boulot tombe, refuser à cause d’un spectacle, coté finance, ce n’est pas ce qui se fait de mieux !

Bref hier, je travaillais et mes horaires étaient limites compatibles, puisque le concert commençait à 20 heures et qu’à 20 h 30, je bossais encore à 20 minutes de l’Olympia, SMS reçut « Fin de la première partie entracte ». Bon

J’adore les premières parties…

20 h 40, je suis lâché ; j’envoie SMS « j’arrive… »

20 h 52 changements à Concorde…

20 h 56 je surgis des escaliers de Madeleine

21 h 00 j’arrive haletant au contrôle de l’Olympia et récupère mon billet…

21 h 02 je pénètre dans la salle et présente mon billet à l’ouvreuse…

21 h 03 j’arrive à ma place après avoir fait lever 10 personnes et avant que j’ai eu le temps de m’asseoir, la lumière s’éteint et le spectacle débute…

Paul Personne à l'Olympia

Meilleur Timing, juste tu ne peux pas ; ils auraient vendu des billets de loto, je pense que j’en aurais acheté un !

23h 26 Cerise sur le gâteau, un SMS en sortant du concert m’expliquant que finalement ce matin je commence qu’à midi !

Quand cela veut bien, ben cela veut bien !

Que vous dire, sinon que Paul Personne, c’est toujours aussi bon, je l’avais déjà vu avec Thiefaine il y a quelques années, et que je me suis mis plein les oreilles, de blues, de rock, de riff de guitare démoniaque, de solo monstrueux. Un batteur juste excellent, un bassiste qui assure grave et un deuxième guitariste pour lui donner la réplique.

Paul Personne à l'Olympia

Du grand et du bon…

Paul Personne à l'Olympia

Deux regrets…

C’est le genre de condition où mon petit Sony trouve vraiment ses limites cotées optiques, et cela me gave un pe …

et puis il paraît que la première partie était une belle découverte. Il s’agit de Fränk, et je crois que je vais approfondir mon écoute !

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : L’arc en ciel d’un quart d’heure.

(355/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

mardi, 20 janvier 2015

Derrière la montage…

Entre la France et l’Italie, il ya les Alpes, et c’est beau…

Val Thorens

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Entre l’Espagne et l’Italie.

(354/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

Piste blanche…

La montagne en hivers, sous la neige, c’est joli, mais pas facile à photographier ! les contrastes ombre soleil sont justes fous. Je crois qu’il va falloir que j’y retourne pour m’entraîner un peu ;-)

Val Thorens

 

Partage

lundi, 19 janvier 2015

Une bonne feuille…

Le langage des fleurs est une chose bien oubliée aujourd’hui, je ne sais pas si c’est bien ou pas. Il fut une époque j’étais réputé pour les bouquets que j’offrais, seules les couleurs et les senteurs importaient et surtout la taille, j’aime bien les grands bouquets.

J’ai plaisir à avoir des fleurs ici ou là chez moi, une rose, une tulipe dans un soliflore.

Finalement il ne me manque plus qu’une belle plante pour lui offrir des fleurs ;-)

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Discours des fleurs .

(353/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

dimanche, 18 janvier 2015

Nous sommes…

« Ceux qui ne pensent pas comme nous », voilà par quoi commencent toutes les guerres et la justification de toutes les horreurs possible et inimaginable.

« Ceux qui ne pensent pas comme nous » vous expliquent-ils doivent le faire ou ils doivent mourir.

« Ceux qui ne pensent pas comme nous » doivent disparaître parce que, au choix, ils croient en le mauvais dieu, ils n’y croient pas bien ou pas du tout, ils sont riches, ils sont pauvres, ils sont de droite, ils sont de gauche, ils sont laids, ils sont grands, ils sont dessinateurs ils sont ce qu’on n’a pas envie qu’ils soient et picétou…

 

« Ceux qui ne pensent pas comme nous », mais qui donc est ce «nous» ?

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Ceux qui ne pensent pas comme nous.

(352/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

samedi, 17 janvier 2015

Un après-midi…

« Ce n’est pas tout d’être mon père… »

Voilà une phrase que je n’entendrais certainement jamais…

Voilà…

Voilà…

 

Sinon reçu aujourd’hui une jolie photo par MMS d’une amie qui me remercie.

Lors d’une discussion il y a 3 semaines elle cherchait un endroit magique pour emmener son mec quelques jours si possible au soleil et pour pas cher, je lui ai causé de Maltes…

pho1500009.jpg

Elle me cause donc de la mer, des repas gastronomiques en amoureux pour 30 euros à deux, vin compris, des bars branchés du front de mer de Sliema et de sa vie nocturne, du culturel, aussi un peu, à La Valette (Au moins allez voir Le Caravage). Son seul regret, ne pas avoir rencontré Corto dans son île…

pho1500014.jpg

Et pis aussi, reçu une jolie carte de vœux inattendus qui vient du sud et qui m’a bien fait plaisir…

pho1500012.jpg
 

 

Ah ! Et puis c’était aussi aujourd’hui un anniversaire surprise pour une blogocopine, sur une idée d’un cyberpote, on lui a envoyé plein d’entrées pour la saison musicale du nouveau philharmonique

pho1500013.jpg

Bref une journée sympathique…

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Ce n’est pas tout d’être mon père .

(351/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

Faites vous même votre malheur…

«Faites-vous même votre malheur», le titre du livre de Paul Watzlawick est à lui seul tout un programme avec même des exercices à pratiquer pour être certain d’être soi-même le principal vecteur de nos malheurs et ne plus, pour cela compter uniquement sur les autres.

Il s’agit en fait pour moi d’une relecture. Je l’avais lu il y a quelques années déjà, alors que je n’étais pas dans une grande forme morale, et à l’époque cet ouvrage souriant m’avait un peu aidé à sortir du trou où je m’échinais à m’enfoncer un peu plus chaque jour !

 

Parodie de ces manuels plus ou moins psy qui fleurissent régulièrement sur les étales des libraires, il nous est bien expliqué ici toutes les méthodes infaillibles pour faire son propre malheur. Ce n’est pas si facile, croyez-moi, mais avec un peu d’entrainement.

 

Sous ses dehors humoristiques, ce livre met le doigt sur nos petits travers psychologiques qui souvent nous font broyer du noir, alors qu’il serait si simple de sourire de ses petits malheurs bien souvent insignifiant. 

 

Psychologue reconnu, fondateur de la fameuse école de Palo Alto reconnu entre autres pour sa «Thérapie Brêve», l’auteur, Paul Waltzlawick est aussi philosophe.

 

Petit livre lut très rapidement, je le conseille à tous ceux qui ont un petit ou grand coup de mou. Un grand éclat de rire sur nos névroses intimes, plein de bon sens et un début de thérapie pas chère !

Pour les autres, n’hésitez pas, en préventif c’est tout aussi bon !

pho1500008.jpg

 

4e de couverture : 

 

Apprivoiser son malheur est le premier pas vers la joie : le célèbre psychologue Paul Watzlawick, fondateur de l’École de Palo Alto, nous apprend pas à pas à nous réconcilier avec nos névroses les plus banales. Cette étude à l’humour railleur, sous forme de manuel parodique, s’appuie sur des exemples littéraires, philosophiques et historiques. Et révèle au lecteur qu’il tient le bonheur entre ses mains.

 

Né en 1923 à Villach, en Autriche, Paul Watzlawick obtient un doctorat en philosophie et exerce la psychiatrie à Zurich. En Californie, il devient l’une des figures principales de l’École de psychologie critique de Palo Alto, où il décède en 2007.

 

« Et bien malin qui pourrait éviter de reconnaître ses propres comportements dans quelques-uns au moins de ces tableautins acides et cruels ! »

Le Nouvel Observateur

 

 

Quelques citations : 

 

« l’État moderne a si grand besoin de l’impuissance et du malheur toujours croissant de ses citoyens qu’on ne peut laisser la satisfaction d’un tel besoin à la seule initiative individuelle, quelles qu’en soient les bonnes intentions. …/… Être malheureux est certes à la portée du premier venu. Mais se rendre malheureux, faire soi-même son propre malheur sont des techniques qu’il faut apprendre : à cet apprentissage là quelques coups du destin ne suffisent pas.»

 

« Et un enfant de 10 ans vous dira que ce qui est fait est fait et ne peut être défait. Là est d’ailleurs la cause du sérieux ( et de la durée ) épouvantable des traitements psychologiques entrepris par des praticiens compétents. Qu’adviendrait-il de nous si des gens sans cesse plus nombreux se persuadaient que la situation est désespéré, mais qu’elle n’est pas grave ? »

 

« …par conséquent, à supposer que le désespoir et l’insomnie finissent par vous pousser dans le cabinet d’un des équivalents modernes des maîtres zen, ayez soin d’en choisir un qui soit suffisamment prévenu contre la réalité et ses conséquences grisâtres. Allez voir un descendant de Madame Lot, que sa formation encourage à jouer avec vous le jeu numéro 2 avec le passé (cf. P. 23), c’est-à-dire à s’embarquer dans la quête pratiquement infinie des causes dans votre passé, remontant jusqu’à la petite enfance et au-delà. »

 

« Il existe une manière utile et efficace de compliquer sa relation avec autrui. Elle consiste à offrir à son vis-à-vis le choix entre deux possibilités. Dès qu’il en choisit une, on peut lui reprocher de n’avoir pas choisi l’autre. Les experts de la communication appellent ce petit truc « l’alternative illusoire ». »

 

«  Dans les possédés (Dostoïevski) l’un de ses personnages les plus énigmatiques fait la déclaration suivante, qui se rapporte bien à notre sujet :  «tout est bien… Tout. L’homme est malheureux parce qu’il ne sait pas qu’il est heureux. Ce n’est que cela. C’est tout, c’est tout ! Quand on le découvre, on devient heureux aussitôt, à l’instant même… »

Bref, la situation est désespérée, et la solution désespérément simple. »

Partage

vendredi, 16 janvier 2015

HS...

Fatigué ce soir, sûrement les antibios et aussi les deux jours de taf à 38 de fièvre ; les affres d’être à son compte… Ou presque…

Pas grand-chose à jeter sur l’écran pour vos yeux ébahis…

Pas de grandes proses, un joli poème ou ce bon moment qui vous ferait rire…

Inspiration au niveau du néant…

Non juste en moi ce vague à l’âme caractéristique de mes grandes fatigues…

Alors le mieux c’est encore d’aller au dodo…

Et pis je n’ai toujours pas réussi à mettre la main sur mon Charlie Hebdo, cela devient vraiment “Où est Charlie ?” Amis Parisiens si jamais vous en trouvez un en kiosques surtout n’hésitez pas à me le prendre !

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Rien à jeter.

(350/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

jeudi, 15 janvier 2015

L'ancêtre…

Elle était là, rutilante, trônant dans le salon, comme neuve.

Elle me rappelle ma jeunesse, le père de mon pote d’enfance avait la même, on s’amusait avec dans le jardin…

Je trouve qu’elle a de la gueule, elle a la tête des motos de cette époque…

Cette tête qui vous fait tout de suite prendre un coup de vieux.

Méfiez-vous sous ses airs d’objet de décoration, elle tourne comme une horloge ; c’est du moins ce que m’a affirmé son propriétaire !

pho1500007.jpg



Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : L’ancétre.

(349/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

Espace de liberté…

Qu’évoque pour vous l’Océan ? Voici le thème choisi par Pilisi pour la photo du 15. Pour moi c’est bien simple c’est une immensité d’une grande beauté, un espace de liberté, la douceur ou la furie, bref la vie…

 

pho1500006.jpg

Je vous invite à aller voir chez mes petits camarades de jeu ce que tout cela évoque pour eux.

A chaque jour sa photo, A’icha, Agathe, Agnès, Agrippine, Akaieric, Alban, Alexinparis, Amy, Angélique, Arwen, Aude, Autour de Cia, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Brindille, Calamonique, Cara, CetO, Champagne, Chat bleu, Chloé, Christophe, Claire’s Blog, Cocazzz, Cricriyom from Paris, CécileP, Céline, Céline in Paris, Dame Skarlette, DelphineF, Destination Montréal, Dr. CaSo, El Padawan, Estelle, Eurydice, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Galéa, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, Homeos-tasie, Iris, Isa de fromSide2Side, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josette, Josiane, Julia, Jülide-Trognon de pomme, KK-huète En Bretannie, Krn, La Fille de l’Air, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d’Anne & Alex, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marion, Marmotte, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Milla la galerie, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, MyLittleRoad, Nanouk, Nicky, Philae, Photo Tuto, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Salon de Thé, Sandrine, Sylvie, Tambour Major, Tataflo, Testinaute, Thalie, Tofashionandbeyond, Tuxana, Utopique-Lily, Vanilla, Voyager en photo, Wolverine, Woocares, Xoliv’, Yvette la Chouette, Zaza.

Partage

mercredi, 14 janvier 2015

Banc Publics...

Mal de crane, boulot, 4ieme dessous ; je ressors une photo déjà publié mais que j’aime bien …

phot1100343.JPG

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Les amoureux des bancs publics.

(348/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

mardi, 13 janvier 2015

Ordonnance…

Il n’est pas fameux mon bulletin de santé, hier j’ai fini chez le toubib, Syndrome grippal et inflammation des bronches qu’il a dite. Il a fait la totale, tension, bien sûr, poumon OK à l’écoute et oxygène dans le sang nickel. Quand je me suis amusé de cette dernière mesure pour une simple grisette, il m’a rappelé que l’on était à 2 300 m, et que donc…

Bref, juste de quoi gâcher, le dernier jour de ski…

Mon côté positif me fait dire que j’aurais pu tomber malade le premier jour !

Comme quoi…

Bref, antibio et compagnie, aujourd’hui voyage difficile entre toux et mal au crâne…

Et demain, boulot…

It’s a life…

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Buletin de santé.

(347/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

lundi, 12 janvier 2015

Quoi dire...

Comme tout le monde, mercredi j’étais sous le choc. Et puis jeudi aussi et puis… 

Depuis ce jour je veux écrire un truc là-dessus et puis et puis… 

j’y arrive pas… 

tant de haine, de bêtise, de tristesse, de violence…

Les discussions avec les amis, tous les beaux hommages lus ici, les conneries là…

être révolté et ne pas réussir à écrire…

Regarder de haut ceux qui s’éclatent par -4 et se dire qu’au même moment les copains battent le pavé… 

val_thorens.m4v

Ne pas défiler pour cause de piste de ski, en avoir presque honte d’être ainsi un privilégié.

Et puis le temps n’y fait rien, je n’arrive toujours pas à écrire un truc qui exprimerait vraiment mon ressenti.

Et puis en plus, ce soir, comme pour me punir, je suis malade ! la gorge en feu !

Ce n’est pas grave, demain je rentre…


Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Le temps ne fait rien à l’affaire.

(346/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

dimanche, 11 janvier 2015

aimez-vous les uns, les autres...

pho1500010.jpg

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Embrasse-les tous .

(345/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

samedi, 10 janvier 2015

Par la fenêtre de la chambre (84)...

C’est un peu par hasard que je me suis retrouvé à Val Thorens pour une semaine, une opportunité qui tombait bien ; j’avais un peu besoin de péter les plombs, et pour cela les pistes de ski m’aident bien !

L’endroit est magnifique, et comme vue au réveil, avouez que l’on fait pire !

Vue de la chambre (84) Val Thorens

 

Partage

Je préfère qu'on reste amis...

Je pourrais vous parler d’une fille qui était un peu comme une soeur pour moi, je pourrais…

Le seul hic c’est que j’aurais voulu qu’elle soit autre chose ; un truc digne d’une petite robe rouge par exemple…

Dommage, l’inceste n’étant pas son truc, on va continuer à se faire des petites bouffes tous les deux ; en tout bien tout honneur bien sûr…

 

Ce mois-çi : Georges Brassens ; la chanson du jour : Comme une soeur.

(344/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

- page 1 de 233