dimanche, 30 août 2015

Le dimanche c'est Top 50...

N°1 au top 50 le 27 juillet 1987

La guerre des ados chanteuses fait rage dans les journaux et les cours de récré.

Après le « t’en va pas » d’Elsa voilà qu’une autre gamine semble lui dire « si, si casse-toi, d’ailleurs vl’a un taxi. »

Vanessa Paradis en lolita sexy se trémoussant dans son pull orange trop large et son « Joe le taxi » débarque avec fracas chez les disquaires et restera en tête 11 semaines.

Contrairement à Elsa, avec son air de petite fille sage que tout le monde aime, Vanessa déclenche une vague de critique, voire de haine à son égard ; d’ailleurs il est de bon ton de la détester. Je n’ose imaginer aujourd’hui avec internet et les réseaux sociaux !

Ceci ne va pas l’empêcher de faire un véritable carton, prouvant encore une fois qu’entre les soi-disant faiseurs d’opinions, et la populace, la vraie, il y a un gouffre médiatique dans lesquels il ne vaut mieux pas s’aventurer !

À l’écoute, je trouve que ce morceau n’a pas bien vieilli, en tout cas chanté comme cela, sans conteste, Vanessa a fait de sacrés progrès depuis ce premier tube ; sûr qu’un Gainsbourg ou un Lenny Kravitz n’y sont pas pour rien !

Quant au clip, pas grand-chose à dire, fait à l’économie avec une incruste à deux balles…

 

samedi, 29 août 2015

Mais heu...

Horreur et damnation aujourd’hui est mon dernier jour à 49…

Pas grave, on va fêter ça dignement, surtout avec la surprise que j’ai déjà eue hier soir !

Quelqu’un capable de faire plus de 6 000 km, juste pour venir vous fêter…

Mais je vous raconterais ça plus tard…

 

 

_ _
Le mot du jour : Horreur
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

vendredi, 28 août 2015

À la carte...

Madame, quand je pense à vous, il n’est point d’autres gourmandises qui me viennent à l’envie que les vôtres…

Du sucré de votre bouche, à la douce amertume de votre sexe, de mignardises en morceau de choix, bien des fois j’ai refait le menu, me délectant de vous…

Et vous de moi ; un bon dîner se fait à deux.

Las, si je vous sais gourmande, ce n’est plus de ma cuisine ; ce n’est pas demain la veille que je remettrais le couvert pour vous…

 

_ _
Le mot du jour : Gourmandise
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

jeudi, 27 août 2015

Pirate...

Quand j’étais petit, je ne compte pas les fois où l’on m’a traité de flibustier, parce que sous mon air angélique (du moins il parait ! ) je n’étais pas le dernier à faire des bêtises…

Aujourd’hui quand j’en croise, j’essaye de me souvenir pour en sourire…

 

_ _
Le mot du jour : Flibustier.
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

mercredi, 26 août 2015

Juste délicieux...

Je n’ai jamais compris la répugnance de beaucoup d’enfants pour les épinards. Moi je les adore, à la crème surtout, et si en plus on peut y mettre un peu de beurre…

J’ai même appris à faire des oeufs pochés juste pour les accompagner ; le plaisir de faire craquer le jaune juste au milieu…

Miam…

 

_ _
Le mot du jour : Épinard
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

mardi, 25 août 2015

Savoureux...

Je ne connaissais pas le mot « dodine », maintenant je sais que c’est un mot épicurien, puisqu’il a trait au travail du vin, mais aussi à la préparation de la volaille en cuisine.

Dans les deux cas, le résultat se déguste !

_ _
Le mot du jour : Dodine
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

lundi, 24 août 2015

Sphinx masqué...

Moro Sphinx dit aussi Sphinx Colibri.

Juste un truc infernal à photographier, faut oublier l’objectif macro et ses 3 bagues allonges, ou alors tu fais une croix sur la mise au point…

Où alors tu as de la chance…

pho1500238.jpg
 

Beaucoup de chance… :siffle:

 

_ _
Le mot du jour : Colibri
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

dimanche, 23 août 2015

Et si...

Et si, avec des si, je refaisais ma vie

Courir après mes rêves retrouver mes envies

 

Et si l’aiguille froide jamais n’avait percé sa veine

Aujourd’hui de mon cœur serait-elle encore la reine ?

 

Et si j’avais laissé libre cour à mes haines

Serais-je aujourd’hui assassin ou maître zen ?

 

Et si à l’école j’avais appris mes leçons

Aujourd’hui, aurais-je l’air moins con en caleçon ?

 

Et si de cet amour je lui avais tout dit

Alors avec cet autre serait-elle partie ?

 

Et si au taf, battant, j’avais été requin

Aurais-je vraiment vécu pour l’appât du gain ?

 

Et si l’enfant était venu, adoration

N’aurais je pas honte du monde que nous lui laissons ?

 

Et si je n’avais pas aimé ton sourire

Aurais-je su alors te laisser partir

 

Et si, et si, si c’était simplement la vie

Courir après mes rêves, vivres mes envies

Le dimanche, c'est Top 50...

N° 1 au top 50 le 6 juillet 1987

 

Bravo et merci à Madonna de remonter un peu le niveau de ce top 50 qui depuis le début de l’année est assez redoutable !

Il faut bien l’avouer !

On comprend mieux De Greef et Gildas qui ont dit avoir été surpris par les meilleures ventes réelles qui bien souvent, ne correspondaient pas aux impressions bien établies de ceux que l’on croyait champions toute catégorie du box-office genre Johnny Hallyday, Aznavour, Julien Clerc…

 

Avec « La Isla Bonita » Madonna redonne un peu de couleur à l’univers du top 50 des années quatre-vingt, même si personnellement ce n’est pas ma préférée de la dame. D’ailleurs, pour être honnête, j’apprécie, mais sans plus.

 

Par contre les clips de la miss sont toujours aussi agréables à regarder, surtout quand elle porte une robe rouge…

 

_ _
Le mot du jour : Bravo
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

samedi, 22 août 2015

L'esclavage raconté à ma fille...

Que l’on aime Christiane Taubira ou pas, le privilège des personnalités politiques de premier plan étant de susciter autant d’admiration que de haine en fonction des convictions de tout un chacun, bref, disais-je, que l’on aime Christiane Taubira ou pas, force est de constater, qu’elle est une intellectuelle engagée, passionnée et d’une intelligence hors du commun.

Elle connaît ses dossiers sur le bout des doigts, est une bateleuse politique redoutable qui manie la langue française avec dextérité, pour qui les mots ont un sens. Ses opposants ont intérêt à avoir un argumentaire tenant la route sous peine de finir en piteux état.

Quelques députés en ont déjà fait les frais !

 

Un des combats de sa vie a été la dénonciation de l’esclavage et sa reconnaissance comme crime contre l’humanité ; loi votée en 2001.

 

Elle s’est battue aussi (et se bat encore) pour que les réalitées historiques de cette abomination, qui a permis un important développement économique de la plupart des pays dit occidentaux, prennent toute sa place dans les livres scolaires ; non plus comme une anecdote passée de notre civilisation.

 

J’avais 11 ans quand j’ai lu « Racine » d’Alex Haley, je m’en souviens bien, à l’époque je piquais les livres qui avaient l’air de passionner ma mère, on était en vacances en Italie et j’ai dévoré les deux ou 3 volumes (je ne sais plus) de ce roman qui m’a marqué.

Cela a été ma seule vraie leçon sur cette horreur humaine ; je n’ai pas souvenir d’avoir étudié plus précisément ce sujet lors de mon cursus scolaire !

 

 

Dans « L’esclavage raconté à ma fille », Christiane Taubira nous raconte l’histoire de l’esclavage sous toutes ses formes, pas uniquement la traite négrière et ses conséquences. Elle propose une réflexion historique, politique et philosophique sur ce sujet bien plus complexe qu’il n’y paraît. Tout cela sous la forme d’une discussion question/réponse avec sa fille.

 

Le style est clair et limpide, les mots simples pour être compris facilement. On est bien loin de l’amphigouri des littératures universitaires indigestes, accessibles aux seules élites qui siéent en général à ce genre de sujet. Élites qui, j’en suis persuadé pour certaines, reprocheront à ce livre une trop grande simplification ; si maintenant le peuple a accès au savoir !

 

Voilà un ouvrage passionnant, accessible à tout ado qui s’en donnerait la peine et bien sûr au plus grand…

pho1500237.jpg
 

4° de couverture :

 

« La traite et l’esclavage furent le premier système économique organisé autour de la transportation forcée de populations et de l’assassinat légal pour motif de liberté, pour marronnage. Ce système a perduré pour l’Europe durant plus de quatre siècles, pour la France durant plus de deux siècles.

Il ne s’agit pas de se morfondre ni de se mortifier, mais d’apprendre à connaître et respecter l’histoire forgée dans la souffrance. D’appréhender les pulsions de vie qui ont permis à ces millions de personnes réduites à l’état de bêtes de somme de résister ou simplement de survivre.

Il s’agit de comprendre cette première mondialisation qui a généré des relations durables entre trois puis quatre continents.

 

Ces événements doivent être enseignés, que l’on sache qu’il y eut, dès les premiers temps, résistance sur place et solidarité transcontinentale.

Interrogeons cette histoire afin que les jeunes générations détectent les liens entre le racisme ordinaire et ses sources dans le temps, et qu’elles comprennent que la République a besoin de leur vigilance et de leur exigence. Choisissons une éducation qui prépare à l’altérité et qui porte l’empreinte de la vérité, de la justice, de la fraternité. »

 

Traite et exploitation des êtres humains, colonisations, luttes pour la liberté, réflexion sur la notion de crime contre l’humanité, formes contemporaines de l’esclavage : une mère engagée répond aux nombreuses questions de sa fille. De ce dialogue s’est construit, au fil des étonnements, indignations et admirations, un livre aussi passionnant que nécessaire.»

 

 

_ _
Le mot du jour : Amphigouri
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

vendredi, 21 août 2015

Ma muse m'amuse...

 

Depuis deux ou trois mois peu de nouvelles photos ici et dans mon appareil, juste une série musique pour le cousin…

 

Moins de 50 images cet été, même pas deux pellicules…

Rien de génial, rien de transcendantal…

Pas d’inspiration…

 

Peut-être reprendre ma série sur les mains, celles sur le cadre aussi, 25 ans après…

 

Encore ce projet de portrait panoramique…

Et puis une idée sur les tatouages…

 

Des projets toujours, c’est plus facile que la mise en route…

 

Des fois je rêve à ce 70/210 f2.8 de canon, ou encore au 100mm macro… 

 

Et puis…

 

Pas certains qu’un nouveau caillou relancera la machine…

pho1500236.jpg
 

Le temps plutôt, et puis un sujet, une lumière, une envie ; l’œil, lui, est toujours là…

 

_ _
Le mot du jour : Zoom
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

mercredi, 19 août 2015

Zen...

Des fois je me dis qu’il faudrait que je m’y remette, au yoga, en ce moment cela me ferait surement du bien !

_ _
Le mot du jour : Yoga
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

Love en couleur...

Il y a peut-être un chouïa de Xylène dans la magnifique (du moins moi j’aime bien) sculpture «Love» de Robert Indiana que l’on trouve dans le parc de la fondation Gianadda à Martigny…

pho1500235.jpg
 

 

_ _
Le mot du jour : Xylène.
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

mardi, 18 août 2015

Le temps ne fait rien à Mickey...

Il y a longtemps de cela, Août 1975, Jullouville Les Pins.

Déjà à l’époque il n’y avait pas le Wifi, tout juste un téléphone à fil, et encore je ne suis pas certain !

J’ai presque 10 ans et à 10 ans, quand on est à Jullouville, on va au club Mickey.

On s’y amuse, on s’y prend pour un aventurier.

pho1400384.jpg
 

 

pho1400385.jpg
 

Depuis, 40 ans ont passé, et pourtant…

pho1500233.jpg
 

 

pho1500234.jpg
 

Le Club Mickey est toujours là, presque rien n’a changé sur la plage de Jullouville, étonnant non ?

_ _
Le mot du jour : Wifi
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

lundi, 17 août 2015

Promenons-nous dans...

D’une longue rêverie, 

parcourant les sentiers de son corps, 

confier mon âme à ses seins

et conquérir son mont de Venus

plonger tête la première 

dans sa vallée secrète

douce et envoûtante chaleur

d’un souvenir d’avant réveil…

 

_ _
Le mot du jour : Vénus
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

dimanche, 16 août 2015

Le dimanche, c'est Top 50...

1° au Top 50 le 6 avril 1987.

 

Il y a des chansons, peu importe qu’elle soit bonne ou pas, que l’on finit par détester parce qu’elles nous ont poursuivis un moment de notre vie.

Je connais une Céline qui ne remercie pas Hugue Aufray ou une Marie-Christine qui maudit le jour où Nougaro a eu une inspiration de se prendre pour Roméo sous son balcon…

Et bien moi, c’est « Vient boire un petit coup à la maison » de Licence IV qui va passer quelque 13 semaine en tête du Top 50, sur une idée de, déjà, Patrick Sébastien (que l’on voit d’ailleurs en fin de clip accompagné par du beau monde !).

 

Pendant un temps, je ne pouvais assister à une soirée un peu festive sans que, dans un rire gras, quelqu’un me demande (généralement le beauf de service très fier de sa vanne) si j’avais amené mon petit accordéon !

 

Bon OK, il faut des chansons à boire pour nos fêtes dites populaire, mais est-on vraiment obligé de faire une première marche du Top 50 ?

 

 

Loin de la ville…

« Vous êtes fors urbain » m’avait dit un jour une vieille dame dont j’avais rangé la valise lors d’un voyage en TGV.

 

Cela m’avait beaucoup amusé. J’aime bien toutes ces locutions un peu désuètes de nos jours, je m’en régale même un peu…

 

Et sinon, demain je quitte pour deux jours l’urbanisation qui fait mon quotidien pour m’ioder quelque peu à Jullouville, et surtout récupérer mon exposition ; il se pourrait que d’ici peu je l’accroche à nouveau pas loin de Paris…

 

Ainsi va la vie…

 pho1500232.jpg)

_ _
Le mot du jour : Urbain
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

samedi, 15 août 2015

Renversant...

Il est midi en ce 15 Août et c’est donc l’heure de la photo du mois, dont le thème proposé cette fois-ci par Carole en Australie est : renversant.

 

C’est l’été, alors un petit plouf fait du bien…

pho1300504.jpg

 

Je vous propose d’aller voir ce que mes petits camarades de jeu ont bien pu renverser…

 

A’icha, Akaieric, Alban, Alexinparis, Arwen, Aude, Autour de Cia, BiGBuGS, Blogoth67, Calamonique, Canaghanette, Cara, Carole en Australie, Champagne, Chat bleu, Christophe, Cocazzz, Cricriyom from Paris, CécileP, Céline in Paris, Dame Skarlette, DelphineF, Dom-Aufildesvues, Dr. CaSo, El Padawan, Estelle, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Galéa, Gilsoub, Giselle 43, Guillaume, Homeos-tasie, Iris, J’habite à Waterford, Josette, Julia, Kenza, KK-huète En Bretannie, Koalisa, Krn, La Fille de l’Air, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d’Anne & Alex, Les Filles du Web, Loqman, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mamysoren, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Milla la galerie, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Noz & ‘Lo, Philae, Philisine Cave, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rosa, Rythme Indigo, Sinuaisons, Suki, Testinaute, Thalie, Tuxana, Un jour, une vie, Woocares, Xelou, Xoliv’.

Décompte…

Une petite alarme tintinnabule à mes oreilles, dans 15 jours je change de décennie, je fais la fête, du moins normalement (je ne suis pas au courant de tout !), du monde débarque à la maison qui n’est encore qu’un immense chantier…

Sans un miracle, je ne vois pas trop…

Mais je crois au miracle  (et puis ceux autour de moi assurent!) ;-)


 

_ _
Le mot du jour :Tintinabuler
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

vendredi, 14 août 2015

Chut...

Il paraît que le silence est d’or ; je comprends mieux pourquoi je ne suis pas riche !

 

 

 

_ _
Le mot du jour : Silence
La liste des 366 Alphabétiques
Les participants du 366 Alphabétiques

- page 1 de 276