jeudi, 20 novembre 2014

Ça commence comme ça…

Ceci peut-être un motif de guerre…

C’est con un motif de guerre…

Motif de guerre

Des fois il suffit de remplacer un banc par des terres, un territoire, un pays…

Ce mois-çi : Serge Gainsbourg ; la chanson du jour : L’avant guerre c’est maintenant.

(293/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

C'est comme ça…

Je ne suis pas vraiment certain d’en avoir, des idées sales. Surtout en ce moment où j’aurais plutôt tendance à positiver même les plus mesquins tracas de la vie, de m’amuser de situation ubuesque, voir grotesque qui en d’autres temps m’aurait plongé dans des affres sombres et glauques.

Pour avancer un tant soit peu, mieux vaut rigoler des petits soucis et continuer de croire aux belles choses.

Certes, il peut m’arriver quelques fois, si d’aventure je croise une femme plutôt à mon goût, de laisser mon imagination vagabonder vers des sentes que certains culs bénis pourraient trouver immondes.

Ou encore, de souhaiter occire tels ou tels Fâcheux, de la manière la plus cruelle qu’il soit ; loin de passer à l’acte, il s’agit juste de défouloirs de l’esprit !!!

Par contre quand j’entends ce que j’entends aux infos, ou au zinc de mon bistrot favoris, quand je vois certains livres qui s’étalent dans les librairies et les médias, je me dis que les idées sales et nauséabondes sont malheureusement bien présentes ici-bas…



Ce mois-çi : Serge Gainsbourg ; la chanson du jour : Mes idées sales.

(292/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

mardi, 18 novembre 2014

Beautés…

La laideur est quand même une notion très subjective et culturelle. Il y a de jolies femmes pour les uns qui sont moches pour les autres ; et lycée de Versailles.

Quand on aime, son amoureuse est toujours belle, qu’elle soit petite, grande, grosse, maigre…

Après ces considérations de comptoir, c’est ma tournée, juste une remarque :

L’autre jour, dans un magasin, j’ai vu des belles leds qui étaient à vendre, histoire d’éclairer d’un peu de bonheurs les longues soirées d’hiver…


Ce mois-çi : Serge Gainsbourg ; la chanson du jour : Laide, jolie laide.

(291/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

lundi, 17 novembre 2014

Le der des ders…

Alors voilà, je voulais vous écrire un petit billet sur l’album der de der d’un groupe mythique, j’ai nommé Pink Floyd et son «The  Endless River ».


The Endless River

Et puis la journée a été rude et fatigante ! 

Du coup je ne sais plus, en grand fan que je suis, quoi vous en dire…

C’est du Pink Floyd, du bon même, du vrai, mais pas de l’extraordinaire. 

Un peu un retour aux sources, du très planant et du très peu rock…

Un album concept (invention des « Pink Floyd » il me semble) uniquement musical ou presque puisque il n’y a qu’une seule chanson sur l’heure et demie.

Pour être honnête, je ne pense pas qu’il restera dans l’histoire comme autre chose que leur ultime disque, je n’ai pas trouvée de morceau qui s’accroche dans un coin de l’oreille,  comme un petit succès qui ne demande qu’à grandir, le truc génial comme le Pigs de « Animals », le Money de « Dark Side of the Moon », le Another Brick in The Wall  de « The Wall » ou le magnifique High Hopes de « Division Bell », etc…

Bref un bon album, mais qui déçoit justement parce que c’est « Pink Floyd » et que forcément, l’on attendait un peu plus de folie, de créativité, un grand Barouf d’honneur, surtout après le teasing savamment orchestré depuis cet été.

Vous l’aurez compris, j’aime bien, mais pas tant que cela, mais quand même un peu, même si…

Allez ! Je vais planer un peu dans mon lit, belle nuit…


Ce mois-çi : Serge Gainsbourg ; la chanson du jour : Vieux Rocker.

(290/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

dimanche, 16 novembre 2014

Brèves de vie...

Vu la météo, c’était un dimanche à passer tranquille dans un rocking-chair. Mais voilà, je n’en ai pas !

À la place je vais vous causer du bouquin de Michel Denisot « Brèves de vie ».

Le genre de publication pas prise de tête et vite lu, idéal entre deux livres. Soyons honnêtes, il ne s’est pas foulé le père Denisot, juste une succession d’anecdote d’une à 2 pages maximum chacune. On y croise tout le gotha du show-biz et du foot en passant par le Dalaï-Lama et Sarkozy ; avec deux ou trois règlements de compte au passage !

Amusant, sans plus, mais allez savoir pourquoi j’aime bien ce style de livre de temps en temps…

Brèves de vie - Michel Denisot

4e de couverture :

Depuis son enfance à Châteauroux jusqu’aux marches de Cannes, Michel Denisot a traversé les décennies à un rythme effréné, mêlant son destin à celui des médias.

De la Tchétchénie aux tribunes du PSG en passant par Dharamsala et les États-Unis, de la boxe au cinéma en passant par la politique et le foot, la vie de Michel Denisot donne le tournis. À ses côtés, on pénètre dans les arcanes d’univers totalement différents, on rencontre en toute intimité les plus grandes stars – Mike Tyson, le dalaï-lama, Serge Gainsbourg, Marlon Brando ou Jacques Chrirac. On croise des personnages excentriques, charismatiques, surprenants, on assiste aux conversations des chefs d’État, on profite d’histoires croustillantes qui nous rendent familières les célébrités approchées par l’auteur.

Michel Denisot nous livre, en passeur d’époques, des bribes de vies qui sont autant de séquences aussi improbables que jouissives.

 



Ce mois-çi : Serge Gainsbourg ; la chanson du jour : Rocking-chair.

(289/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

samedi, 15 novembre 2014

Un amour passé…

Des fois j’ai l’impression que c’était hier, d’autres fois que le temps a passé, mais aujourd’hui encore je n’ai pas réussi totalement à l’oublier.


Je me rappelle très bien de notre première rencontre, en quelque sorte le premier flirt, c’était au soleil, sur une terrasse, pas loin de la mer ; là où j’attendais une belle blonde, j’ai trouvé une jolie brune bien roulée ; ce n’avait pas été ma première intention, mais je n’ai pas pu m’empêcher de l’allumer…


De cette première soirée me resta une impression étrange, la bouche un peu pâteuse…

J’ai d’abord voulu ne pas y donner de l’importance, à quoi bon, et puis c’est à mon initiative que je l’ai retrouvée un mois après ; c’est certainement là que tout a vraiment commencé…


Très vite nous n’avons pu nous passer l’un de l’autre ; surtout moi…

J’aimais à la caresser du bout des doigts, la savoir toujours à portée de bouche, la sucer passionnément ; je n’imaginais pas ne plus l’avoir à mes côtés.

Du premier baiser sucré du matin à celui du soir, c’est comme si ma vie lui appartenait, elle me faisait du bien, et si elle venait à être absente, je pouvais illico me sentir mal !


Rapidement des amis m’ont mis en garde contre elle, du genre « méfie-toi », « c’est trop beau pour être vrai », « ce n’est pas ce qu’il te faut », « elle te coûte cher », « il ne faut pas que je regarde juste le plaisir qu’elle me procure », « je suis encore jeune », «elle va me rendre malade» bref que des jaloux et des emmerdeurs à ce que j’en pensais alors ; avec le recul, force est de constater qu’ils avaient raison, il n’y a pas de fumée sans feu ; moi j’étais aveugle…


Et puis le temps passa, la passion devenant routine et les bons moments plus rares. Plusieurs fois j’ai songé à la quitter, et malgré les tensions de plus en plus importantes entre nous, je n’arrivais pas à m’y résoudre, je n’avais pas le courage ; elle me manquait très vite.

Un jour, alors que désespéré de la situation j’en parlais avec mon médecin, il m’en donna la solution : être fort, déterminé et un médicament pour m’aider.

Je suis rentré chez moi, notre cohabitation devenait de plus en plus difficile, les gens ne voulaient plus me voir quand elle m’accompagnait, sa réputation de salope, osons le mot, prenait de l’ampleur ; j’ai actée ma décision ferme et définitive, résolue, mais avec regret…

Je me souviens encore de la date comme un moment marquant de ma vie.

Cela fait maintenant plusieurs années que l’on s’est séparé et pourtant je pense toujours à elle, au bon moment passé ensemble, à son goût que j’adorais, son odeur, la contenance qu’elle me donnait, le plaisir, cette impression de jouissance des fois…

C’est le 10 mars 2008, à 3 heures du matin, que j’ai fumé ma dernière cigarette et dieu sait que je l’aimais, que j’aimais cloper…

Il y a longtemps que je n’avais pas écrit pour les impromptus Littéraires dont le thème de la semaine est sur une histoire d’amour…


Ce mois-çi : Serge Gainsbourg ; la chanson du jour : Nicotine.

(288/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

La vie en rose...

Il est midi, nous sommes le 15, c’est l’heure de la photo du mois.

Ce coup-ci, Arwen nous propose comme thème “Voir la vie en rose”…

J’avais bien une idée un peu coquine, mais mon amie Rose n’a pas voulu alors j’ai été voir dans une autre rose quelle était la vie qu’on y trouvait…

Il y avait ce bébé-araignée qui se faisait un bon gueuleton, la vie, la mort, dans une simple rose…

Miam

Quelle couleur rose ont choisie mes petits camarade de jeux ? Je vous invite à aller les visiter…


A’icha, Agathe, Agnès, Agrippine, Akaieric, Alban, Alexinparis, Angélique, Ann, Anne, Arwen, Aude, Autour de Cia, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Brindille, Calamonique, Cara, Cécile - Une quadra, Cécile Atch’oum, Céline in Paris, CetO, Champagne, Chat bleu, Chloé, Christophe, Cocazzz, Crearine, Cricriyom from Paris, Dame Skarlette, DelphineF, Destination Montréal, Dr. CaSo, E, El Padawan, Estelle, Eurydice, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, hibiscus, Homeos-tasie, Isa de fromSide2Side, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josette, Josiane, Julia, Kenza, KK-huète En Bretannie, Krn, La Dum, La Fille de l’Air, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d’Anne & Alex, Les Filles du Web, Louisianne, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marion, Marmotte, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Milla la galerie, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Philae, Photo Tuto, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sailortoshyo, Salon de Thé, Sandrine, Sylvie, Tambour Major, Tataflo, Testinaute, Thalie, Tuxana, Vanilla, Voyager en photo, Woocares, Xoliv’, Yvette la Chouette

Partage

vendredi, 14 novembre 2014

À quoi bon...

À quoi bon écrire un billet ce soir, puisque je manque d’inspiration…

À quoi bon rêver, puisque au réveil c’est la réalité qui prend le dessus…

À quoi bon aimer, puisque de toute façon elles partent avec d’autres…

À quoi bon voyager puisqu’il faudra rentrer…

À quoi bon les amis puisqu’ils finissent par vous oublier…

À quoi bon bosser puisque tous les sous vont aux impôts…

À quoi bon faire la fête puisqu’à un moment elle s’arrête…

À quoi bon dormir puisqu’il faudra se lever…

À quoi bon le vélo puisqu’il pleut…

À quoi bon regarder Sébastien à la télé puisqu’à la fin tu pleures…

À quoi bon le capitaine Flam si c’est pour finir à l’eau…

À quoi bon raconter ce que j’ai sur le cœur quand on peut être heureux ?

À quoi bon vous dire à quoi, à qui, je pense, quand c’est juste la vie ?

À quoi bon quoi bon faire ce jeu d’écriture quand on sait que bientôt il sera fini ?

À quoi bon vous dire le monde quand les infos vous glacent le sang…

À quoi bon…

À quoi bon…

Oh !

Oui ?

Tu sais que tu nous emmerdes avec tes jérémiades ?

heu…

C’est vrai, à quoi bon faire la gueule quand un sourire est bien plus sympa !


Ce mois-çi : Serge Gainsbourg ; la chanson du jour : L’aquaboniste.

(287/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

- page 1 de 220