jeudi, 18 décembre 2014

2014, un mois, deux photos : Juin (2)…

petite bestiole deviendra peut être grande ;-)

Araignée

Partage

En mode vieux con…

Quand j’étais gamin, nos héros, à moi et mes copains, ceux dont on ne voulait rater aucun passage télé de leur film, ceux qui nous faisaient rêver s’appelaient Jacques Yves Cousteau, Paul Émile Victor ou Haroun Tazief…

Aujourd’hui, ils s’appellent Mat Copora, Nabilla ou Violetta…

Cherchez l’erreur…

Le rapport avec l’auberge ?

Ben on n’en est pas sortis !


Ce mois-çi : Brigitte Fontaine ; la chanson du jour : L’auberge.

(321/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

mercredi, 17 décembre 2014

C'est la life...

il s’en passe des choses en ce moment !

Si, si  des choses bonnes, et d’autre ben… moins bonnes…

Des trucs que j’espère…

d’autre que j’aime moins…

ou que je ne comprends pas… 

des choses qui font du bien…

et d’autre ben définitivement non…

La vie quoi… ;-)



Ce mois-çi : Brigitte Fontaine ; la chanson du jour : Il s’en passe.

(320/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

2014, un mois, deux photos : Juin (1)…

Juin, c’était le très beau concert de Mokaïech à la Cigale…

Mokaïech à la Cigale

Partage

mardi, 16 décembre 2014

2014, un mois, deux photos : Mai (2)…

Mai, les beaux jours reviennent, retour dans mon havre de paix pour quelques jours et cueillir au passage de drôles d’oiseaux jouant sur les vagues…

Freestyle sur vagues...

Partage

Blague…

C’est l’histoire d’un mec, il s’approche d’un autre mec qui repeint son plancher et lui dit, accroche-toi à l’échelle, j’enlève le pinceau… 

 Et il part avec le plafond…

Une histoire de fou en somme…



Ce mois-çi : Brigitte Fontaine ; la chanson du jour : Plaisanterie classique.

(319/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

lundi, 15 décembre 2014

J'aurais voulus être un artiiiiiiiste...

J’étais en train d’aider mon camarade du son à faire des tests micro. L’homme de l’art qui était là dans ce théâtre me regarde et me demande « Vous faite des voix pour le cinéma non ? » Je l’observe un chouïa et lui réponds par la négatifs : « Vous devriez » m’assène-t-il tout de go avant de disparaître dans une coulisse quelconque. Je ne me rappelle pas qui sait, mais son visage me dit quelque chose, un de ces comédiens de seconds rôles qui hante les scènes et aussi, de temps en temps, les plateaux de cinéma.

Alors pendant 20 secondes je me suis imaginé donner ma voix dans les plus grands films, et puis j’ai recommencé mes tests « Kiki était cocotte et coco concasseur de cacao… » c’est mieux que « 1,2,1,2 ».

C’est marrant c’est la troisième fois en quelques mois que l’on me dit que j’ai une belle voix ; moi je ne trouve pas ! C’est vrai que j’aime bien lire à haute voix, il y a même quelques textes que j’ai écris et lus sur ce blog.

Personnellement je ne pense pas mes prestations absolument transcendantes !

Ptéte que j’ai raté une grande carrière !

Ce mois-çi : Brigitte Fontaine ; la chanson du jour : Vingt secondes.

(318/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

2014, un mois, deux photos : Mai (1)…

Mon Space Invader Malouin, j’aime bien cette photo ;-)

Space invader à Saint Malo...

Partage

Chabadabada…

Le 15 décembre, midi heure de Paris, clap de démarrage.

Scène I : Mur de la Photo du mois /int. Jour :

Devant les yeux ébahis de centaine de participants, AlexinParis dévoile le thème du mois de décembre, ce sera « Décor de film ».

Scène II : Planches de Deauville dans le brouillard /Ext nuit :

Un homme marche dans la brume que la lumière blafarde des réverbères essaye de transpercer…

Voix Off :

« Un homme marche sur cette allée qui à d’été foulé par nombre de vedettes internationales, qui a servi de décors à une multitude de films, qui servira encore…

Est-ce un amant éconduit, un assassin, un simple promeneur, un détective, tout cela à la fois ? »

Deauville

Quels scénarios nous ont concocté mes camarades de jeu ? Vous le saurez en allant leur rendre visite :


A’icha, Agnès, Agrippine, Akaieric, Alban, Alexinparis, Amy, Anne, Arwen, Aude, Autour de Cia, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Brindille, Calamonique, Cara, Champagne, Chat bleu, Chloé, Christophe, Cocazzz, Crearine, Cricriyom from Paris, Cécile Atch’oum, Céline in Paris, Dame Skarlette, DelphineF, Destination Montréal, Dr. CaSo, E, El Padawan, Estelle, Eurydice, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, Homeos-tasie, Isa de fromSide2Side, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josette, Julia, Kantu, Kenza, KK-huète En Bretannie, Krn, La Dum, La Fille de l’Air, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d’Anne & Alex, Les Filles du Web, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marion, Marmotte, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Milla la galerie, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, MyLittleRoad, Nanouk, Nicky, Philae, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Salon de Thé, Sandrine, Sylvie, Tambour Major, Tataflo, Testinaute, Thalie, Tofashionandbeyond, Tuxana, Utopique-Lily, Vanilla, Voyager en photo, Wolverine, Woocares, Xoliv’, Yoppappop, Yvette la Chouette, Zaza.

Partage

dimanche, 14 décembre 2014

2014, un mois, deux photos : Avril (2)…

Plic ploc, c’est la fête à la grenouille…

Plic-ploc

Partage

Dressing room…

Cela fait bien longtemps que le dressing est vide ; quelques vieilles vestes poussiéreuses pendent lamentablement dans le vain espoir d’être de nouveau porté un jour !

Il connut pourtant son heure de gloire, entre tailleurs et petites robes rouges, jupes à frou-frou, chemisiers à ne pas froisser et manteaux de saison. Il n’avait de raison d’être que pour elle.

Un jour elle mit tout cela dans une valise et partis, sur le pas de la porte elle fit son petit sourire désolé, baissa les yeux et s’en alla sans se retourner…

La poussière reprit bien vite ses droits…


Ce mois-çi : Brigitte Fontaine ; la chanson du jour : Dressing.

(317/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

Meursault, contre enquête…

J’ai acheté « Meursault, contre enquête » de Kamel Daoud avant que tout le monde en parle, j’ai eu un peu de mal à me décider à l’ouvrir, la peur d’être déçu peut-être, ou d’être agacé, ou je ne sais…

Un bouquin qui s’attaque (dans le bon sens du terme) à « L’étranger » d’Albert Camus, en quelque sorte mon ouvrage de chevet, le seul que j’ai lu plusieurs fois, alors forcément, j’étais un tantinet inquiet.

 

De prime abord, résumer ce livre est assez simple. Haroum se présente comme le frangin de « l’arabe », celui qui jusque-là est resté sans nom après avoir été assassiné par Meursault. Il nous donne le patronyme de ce frère mort dans l’oubli : Moussa.

À partir de là, installé dans un bar, il soliloque longuement, nous racontant cette aventure vu de l’autre côté des lignes, des mots, vu de l’œil de ceux que l’on nommait des indigènes, son histoire à lui, celle de Moussa, sa mère, son ressenti du héros de Camus, connue et reconnue, opposée à celle du cadavre d’un arabe sans nom. L’histoire récente de l’Algérie, la fin de la colonisation, l’indépendance. Une magnifique étude sous-jacente de « L’étranger ». Également une grande réflexion sur la quête d’identité, le besoin de reconnaissance…

 

Bien écrit, avec un joli style, ce livre est très agréable à lire.

« Meursault, contre enquête » est un bel hommage à Camus et son roman, qui devrait plaire à la plupart des aficionados.

 Meursault, contre enquête - Kamel Daoud

 

4e de couverture :

 

« Il est le frère de « l’Arabe » tué par un certain Meursault dont le crime est relaté dans un célèbre roman du xxe siècle. Soixante-dix ans après les faits, Haroun, qui depuis l’enfance a vécu dans l’ombre et le souvenir de l’absent, ne se résigne pas à laisser celui-ci dans l’anonymat : il redonne un nom et une histoire à Moussa, mort par hasard sur une plage trop ensoleillée.

Haroun est un vieil homme tourmenté par la frustration. Soir après soir, dans un bar d’Oran, il rumine sa solitude, sa colère contre les hommes qui ont tant besoin d’un dieu, son désarroi face à un pays qui l’a déçu. Étranger parmi les siens, il voudrait mourir enfin…

Hommage en forme de contrepoint rendu à L’Étranger d’Albert Camus, « Meursault, contre-enquête » joue vertigineusement des doubles et des faux-semblants pour évoquer la question de l’identité. En appliquant cette réflexion à l’Algérie contemporaine, Kamel Daoud, connu pour ses articles polémiques, choisit cette fois la littérature pour traduire la complexité des héritages qui conditionnent le présent. »

 

 

Citation que j’ai notée :

 

p22 :

« As-tu bien noté ? Mon frère s’appelait Moussa. Il avait un nom. Mais il restera l’arabe, et pour toujours. Le dernier de la liste, exclu de l’inventaire de ton Robinson. Étrange, non ? Depuis des siècles, le colon étend sa fortune en donnant des noms à ce qu’ils s’approprient et en les ôtant à ce qui le gêne. S’il appelle mon frère l’arabe, c’est pour le tuer comme ont tue le temps, en se promenant sans but. »

 

p125 :

« L’amour est inexplicable pour moi. Je regarde toujours avec étonnement le couple, sa cadence toujours lente, son tâtonnement insistant, sa nourriture qui devient amalgame, sa façon de se saisir par la paume et le regard à la fois, par tous les bords pour mieux se confondre. Je n’arrive pas à comprendre la nécessité de cette main qui en tient une autre, qui ne veut pas la lâcher, pour donner un visage au cœur d’autrui. Comment font les gens qui s’aiment ? Comment se supporte-t-il ? Qu’est-ce qui semble leur faire oublier qu’ils sont nés seuls et mourront séparés ? »

Partage

samedi, 13 décembre 2014

2014, un mois, deux photos : Avril (1)…

Apesanteur sous les premiers rayons de soleil printanier…

Apesanteur

Partage

Palmier de noël...

Pas de sapin cette année à la maison puisque nous irons fêter chez mon frère à Angoulême. Nul doute qu’il y aura, pour mes deux petits-neveux, un sapin avec ce qu’il faut de paquets au pied… 

Peut-être que comme il y a quelques années, je me déguiserais en père Noël…

Va savoir…

En attendant je vous le dis tout net, vouloir en plein Paris, comme le fait cette boutique de luxe, remplacer nos traditionnels sapins par de piteux palmiers recouverts de fausse neige (c’est bien connu les palmiers de haute montagne !), c’est juste hideux !

Palmier de noël, beurk ! 

 Oui, bon, je sais la photo est flou ! mais j’ai une excuse, il était tôt le matin et avec l’iPhone, quand il n’y a pas de lumière… :siffle:



Ce mois-çi : Brigitte Fontaine ; la chanson du jour : Petit sapin.

(316/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

vendredi, 12 décembre 2014

2014, un mois, deux photos : Mars (2)…

J’en parlais l’autre jours, Concert de Lavilliers à L’Olympia…

Du grand Bernard, du très bon…

Bernard Lavillier

Partage

C'est mon coté bisounours…

Elle est belle, radieuse, elle est mère, son petit bout dans les bras, ils se parlent de sourires et de regards.

Dialogue d’amours dans ce qu’il a de plus beau…

Ils sont fascinants de bonheur au point que j’en ai oublié que l’on étaient dans le métro…


Ce mois-çi : Brigitte Fontaine ; la chanson du jour : La vie sur les bras.

(315/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

jeudi, 11 décembre 2014

2014, un mois, deux photos : Mars (1)…

Sur un vieux chantier, une vieille plaque de métal et quelques boulons oubliés là…

Rouille

Partage

Atchoummmm...

Le temps est dur, un jour chaud, un jour froid, un peu humide, carrément sec, une touche de clim par là dessus…

Si officiellement ce n’est pas la grippe, les grosses crèves me tournent autour, et les efforts pour les éviter sont difficiles !

Je ne compte plus les proches qui toussent, qui ont de la fièvre, bref qui sont malades !

Il paraîtrait que c’est de saison !

Heureusement, le frangin à enfin mit au point, après moult essais, son rhum fraise Tagada, je pense qu’il a enfin  trouvé la bonne formule, la recette ultime de ce rhum arrangé, foi de bêta testeur ! Et contre les microbes divers et variés qui nous assaillent…

Manque plus qu’à demander le remboursement à la sécu…

Rhum Tagada



Ce mois-çi : Brigitte Fontaine ; la chanson du jour : La grippe.

(314/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

mercredi, 10 décembre 2014

2014, un mois, deux photos : Février (2)…

“Dame du monde à grande chevelure” est certainement une des photos 2014 dont je suis le plus content, pour pas dire fière :-)

Dame du monde à grande chevelure

Partage

Ooooh ce culturel...

Quelques soit ses tourments, ses virages, ses douceurs, ses surprises, la vie, l’amour, et tout le bourga, y’a pas à dire, c’est une hallucinante aventure, et comme toute aventure…

Hein ? Ouais bon OK, je vais me refaire une partie de Bubble 2…

C’est bien aussi Bubble 2, et puis là, je suis au niveau 310 quand même…

Ce mois-çi : Brigitte Fontaine ; la chanson du jour : Hallucinante aventure.

(313/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Partage

- page 1 de 225