dimanche, 24 juillet 2016

Au fil des pages...

15 Rounds…

pho1600280.jpg
 

 

le dimanche c'est Top 50...

N° 1 au Top 50 le 18 janvier 1993

 

Voilà qui fait du bien, après la scandaleuse gaminerie des semaines passées, enfin une grande voix dans ce top 50, avec un tube mondial interprété par Whitney Houston : « I will Always Love You » reprise d’une chanson de 1974 de Dolly Parton.

 

Si depuis 1986, elle avait plusieurs fois frôlé le podium du top 50, c’est le film Bodygard de Mick Jackson, où elle joue une chanteuse qui tombe amoureuse de son garde du corps et dont elle interprète également la bande musicale, qui la propulse sur la plus haute marche pour 8 semaines avec cette magnifique chanson.

Sa performance vocale lui fera aussi décrocher deux Grammy Award en 1993.

 

 

samedi, 23 juillet 2016

En pause...

Se poser là, être bien et puis c’est tout…

pho1600279.jpg
 

 

——

Sur une idée de Kozlika ; Pour les autres bonheurs du jour, c’est là

mercredi, 20 juillet 2016

Loin du monde...

Une semaine de vacances bien méritée, j’ai retrouvé ma baie et les amis, l’ai traversé pour le plaisir de la leur faire découvrir ; le sourire d’une petite fille vaut tous les remerciements du monde…

pho1600278.jpg
 

Et puis la météo est avec nous…

Bref que du bonheur, et ce n’est pas fini…

 

——

Sur une idée de Kozlika ; Pour les autres bonheurs du jour, c’est là

dimanche, 17 juillet 2016

La crème des concerts...

Hier, au château de Chantilly, le concert de David Gilmour devant 24 000 personnes ; en 1994 j’étais déjà là pour celui de Pink Floyd et 44 000 spectateurs…

pho1600271.jpg
 

J’ai la chance d’avoir un ami qui habitant à moins de 5 km des lieux nous à non seulement accompagné, mais aussi invité chez lui. Ce fut donc un BBQ de mise en jambe, avant que vers 19 h 30, juché sur de vieux vélos déglingués qu’il avait dégottés nous voilà partis tous les 6 vers le lieu des festivités.

 

L’époque a changé, quand il y a 22 ans nous avions investi les jardins en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, hier il nous a fallu une bonne heure et 3 contrôles pour enfin savourer la chance d’être là.

pho1600272.jpg
 

J’avoue que je ne sais trop quoi penser de tout cela ; je fais partie de ces gens que la vue de cette patrouille de gendarme armé jusqu’aux dents est loin de me rassurer…

 

 

pho1600273.jpg
 

C’est donc avec une bonne demi-heure de retard que le concert a débuté avec une minute de silence impressionnante au vu du nombre de spectateurs ; émouvant !

pho1600274.jpg
 

Après 3 chansons David Gilmour s’excusera, en Français, pour ce retard, ce disant persuadé qu’au vu des circonstances, nous comprenions…

pho1600276.jpg
 

De mon côté, durant ces presque trois heures de concert, j’ai rajeuni de 20 ans, commençant le concert par « Rattle that lock » une de ses récentes compositions basées sur le Jingle de la SNCF, il alterna ensuite entre morceau personnel et tube de Pink Floyd. Bien que placé loin de la scène, en haut des escaliers du parc du château le son fût juste exceptionnel, pile comme il fallait, toute en nuance pour profiter des grands solos du monsieur ; j’en ai pris plein les oreilles et c’est tant mieux !

pho1600277.jpg
 

Seul bémol, sûrement dû à mon souvenir des délires du temps où c’était les pink Floyd, la partie show, le scénique était pauvre. Juste le fameux écran rond hérité de Pulse, la dernière grande tournée du groupe, alternant vidéo et direct. Les jeux de lumière d’un commun assez impressionnant, et on se demande pourquoi les lasers ne se sont déchaînés que sur le final !

pho1600275.jpg
 

Sinon pas de pyrotechnie ni d’originalité quelconque…

Bref, de ce coté j’attendais mieux !

 

Il n’empêche que la soirée fut sublime et qu’il était une heure du matin quand la dernière note a retenti. Le temps de faire ressortir la foule par la petite grille du château, de récupérer les vélos et de rentrer à travers la forêt, sans éclairage, il est 2 heures quand nous nous installons dans le jardin, autour de charcuterie, fromage et bière fraîche pour refaire le concert…

pho1600270.jpg
 

Ce fut un beau spectacle et un grand Week-end entre amis, les vacances commencent bien !

 

——

Sur une idée de Kozlika ; Pour les autres bonheurs du jour, c’est là

Le dimanche c'est Top 50...

N° 1 au Top 50 le 12 octobre 1992

 

Si bien des fois l’on a fait de la plongée profonde, là je pense que le top 50 a touché le fond des abysses les plus noirs qu’il soit.

Que peut-il se passer dans la tête de celui ou celle qui va acheter un 45 tours de Jordy, favorisant aux passages l’exploitation d’un gamin. Accusation récusée à l’époque par le papa producteur et qui depuis s’est avéré une vraie escroquerie, puisque Jordy n’a jamais vu la couleur des 10 millions d’euros de droit divers que son géniteur aurait dû lui bloquer jusqu’à sa majorité.

Bref, « Dur, dur d’être un bébé » un lamentable Top 50 qui fut largement critiqué à l’époque, mais qui battus quand même un record de longévité avec 15 semaines en tête.

Je ne parlerais pas de chose artistique, je n’en ai pas trouvé, juste un sample mouliné dans un bon ordi, c’est simple des fois de décrocher le jackpot ; nul besoin de talent !!!

 

samedi, 16 juillet 2016

Farniente...

Depuis hier, vacances pour une semaine, ce soir Concert de Gilmour à Chantilly, demain BBQ et après, une semaine de mer et d’amis…

pho1600269.jpg
 

 

——

Sur une idée de Kozlika ; Pour les autres bonheurs du jour, c’est là

- page 1 de 336