Le samedi c'est avant le Top 50...

1964, la fournée Johnny est pauvre, que deux en tête du classement.

 

N°1 au Hit-Parade le 11 juillet 1964

 

On ne va pas trop insister sur « les mauvais garçons » une mauvaise chanson qui n’est pas vraiment restée dans les classiques au répertoire du chanteur…

 

 

N°1 au Hit-Parade le 17 octobre 1964

 

Puisque l’on parlait de classique, « Le pénitencier » reste un indispensable de Johnny Hallyday. C’est la version française d’une chanson du Folklore américain : « The House of the rising sun » remise au goût du jour, de l’autre côté de l’Atlantique, en cette année 1964 par les Animals.

À noter que le sens de la traduction française, écrite par Hugues Aufray et Vline Buggy, n’a plus grand-chose à voir avec l’original.

Attention le clip, pardon, scopitone, pique un peu les yeux !

 

L’origine de cette chanson est assez incertaine, la mélodie serait une vieille ballade anglaise, pour les paroles, on ne sait pas trop.

 

Quand au sens de « Rising Sun », il désignait dans le langage populaire les maisons closes, mais c’était aussi le nom d’une prison pour femme de la New Orléans. Il semble que la chanson joue sur ces deux sens.

 

Le premier enregistrement répertorié est celui de Tom Clarence Ashley et Gwen Foster en 1933.

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page