dimanche, 21 juillet 2024

Mon poussin...

29 du 52 de Virginie, saison 6

 

 

Nous voilà repartis pour une 6e saison des 52 de Virginie.

Bien entendu, c’est ouvert à tous, alors n’hésitez pas à nous rejoindre !

 

Jaune

 

Voilà un thème qui m’a laissé circonspect, que vais-je leur raconter avec Jaune ? Le soleil ? Trop évident, et je me garde l’évidence pour le ciel d’un thème à venir !

Je n’ai pas de photo de jaune d’œuf, hier j’ai fait une omelette, j’aurais dû en profiter… Je parcourrais mes archives photos, et j’ai hésité à vous parler de ligne jaune à ne pas dépasser, mais bon…

Et puis, je me suis rappelé que l’Amoureuse aimait beaucoup le jaune et ses dérivés vers l’orange. Et donc, forcément, quand on a commencé à s’équiper pour la Bretonnie, le ciré léger s’est imposé, ça protège de la pluie, mais aussi du vent, et devinez de quelles couleurs elle l’a acheté ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans notre couple, avec l’Amoureuse, on ne s’est jamais donné de petit nom, genre Doudou, mon chat ou chaton. Du coup, je ne l’appellerais pas « mon poussin », mais j’avoue que c’est tentant ;-)

samedi, 20 juillet 2024

Message de service...

On me signale ici et là que chez certains de mes lecteurs, mon blogue est tout cassé ! Après de multiples tests pour comprendre le «  pourquoi pas chez moi », j’ai fini par comprendre que ce n’était qu’avec les navigateurs Firefox et Chrome (pas avec Safari) si l’adresse est tapée en « «httpS »  (et il semblerait que chrome aime à  rajouter un “S” sans qu’on lui demande rien !). Si on enlève le « S », tout revient à la normale.

Ne me demandez pas pourquoi, je n’en ai strictement aucune idée et ça me gave…

Il faudrait sûrement que je fasse quelque chose, mais je n’y comprends rien aux histoires de certificat de sécurité ou je ne sais quoi…

 

Bon, je sais, il faudrait que je mette à jour mon Dotclear, ne serait-ce que parce que son grand Manitou fait un boulot formidable pour l’améliorer. Mais ce n’est pas si simple, j’ai 4 blogs qui tournent sur le moteur, de vieux plugins à virer, bref un peu de travail, et il faudrais vraiment que je prenne le temps.

 

Mais je ne suis même pas certain que la mise à jour arrangerait le truc !

 

Bref, en attendant que mon moral informatique remonte, que j’y comprenne enfin quelque chose, enlevez le « S » du HTTP, et vous retrouverez un galetas dans ces plus beaux habits…

vendredi, 19 juillet 2024

J-6...

 

jeudi, 18 juillet 2024

Brève de blog...

Et je repense à un bouquin que j’ai lu il y a très très longtemps, je ne sais plus son nom, c’était mes années étudiant militant paumé. Ça parlait du Trotskisme, de sa stratégie du chaos de l’intérieur pour arriver au grand jour et prendre le pouvoir…

mercredi, 17 juillet 2024

Et sinon...

Un grand besoin de vacances…

Bientôt, bientôt…

Ils sont fatiguant...

Décidément…

J’espérais qu’après le temps électoral, ma colère allait retomber !

Que nenni !

Ce n’est même plus de la colère… Je suis las de nos politiques. Des gamins dans une cour de récré, sauf que les gamins, eux, n’ont pas le destin du pays entre leurs mains ! Pour une pseudo-victoire, voilà qu’Eude se pavane sous le regard narquois de ses camarades en criant qu’il est le chef parce qu’il a marqué 1 but, mais Rufus n’est pas d’accord, d’abord c’est lui qui a amené le ballon et en plus il a le sifflet, Agnan veut être le chef puisque c’est le meilleur et qu’il a des lunettes, Alceste s’en moque, d’abord c’est l’heure du goûter, Marie Edwige ne voit pas pourquoi ce ne serait pas elle la cheffe d’abord ! Mais Geoffroy n’est pas d’accord parce que son papa est très riche et que donc, forcément, c’est lui le chef !

Voilà, sauf que là, dans la cour de récré du petit Nicolas, quand le bouillon siffle la fin de la récré, tout le monde se met en rang et redevient copain ; dans la vraie vie, j’ai un doute, un gros doute et je me dis quel gâchis…

 

dimanche, 14 juillet 2024

Mon Charme...

28 du 52 de Virginie, saison 6

 

 

Nous voilà repartis pour une 6e saison des 52 de Virginie.

Bien entendu, c’est ouvert à tous, alors n’hésitez pas à nous rejoindre !

 

Arbre

Quand j’ai quitté la maison de Clamart,  celle de mon enfance, pour la dernière fois après l’avoir vendue, je suis allé faire un gros câlin au charme de mon enfance, magnifique arbre au fond de ce qui fut mon jardin, classé remarquable. Il fut le témoin de moult cabanes en hauteur, de refuge boudeur ou de tentation d’acrobate. Le seul arbre du jardin qui ne fut jamais taillé au grand dam du voisin auquel il faisait de l’ombre : « On n’a pas le droit, c’est un arbre classé, et le charme n’aime pas la taille, il repousse mal… ». Peu importe la véracité, toucher à mon charme aurait été un crime.

Si, à l’instar de quelques rosiers, j’avais pu l’emmener avec moi, je l’aurais fait…

Il avait du charme, mon charme…

- page 1 de 693