Ave Cesar...

… ceux qui vont au Paris Carnet te salut…

J’adore les frères Cohen, alors forcément je resterais indulgent.

Soyons clairs, Ave César n’est certainement pas leur meilleure production, mais j’ai quand même bien rigolé.

Entre parodie et loufoquerie, ça se pose là !

Une nouvelle manière de découvrir les grands studios américains des années cinquante en suivant Eddie Mannix, fixer chez Capitole, c’est-à-dire chargé de régler tous les petits et gros problèmes du studio ; et ce n’est pas triste !

Un acteur de Western qui doit faire un film romantique, deux sœurs jumelles ennemies, journaliste de magazine people et un George Clonney parfait dans le rôle d’une star hollywoodienne ridicule, jouant pour un péplum en superproduction sur la vie de Jésus, enlevé au milieu du tournage par de méchants communistes…

Au moins le monsieur ne manque pas d’autodérision !

Quelques longueurs, une multitude de saynètes qui des fois transforme le tout en film à sketches, mais un bon moment de détente dans l’ensemble.

 

What else ?

Et bien après, c’était le Paris Carnet, alors forcément, une bonne soirée…

——

Sur une idée de Kozlika ; Pour les autres bonheurs du jour, c’est là

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page