Liberté j'écrirais ton nom...

22 du 52 de Virginie…

 

C’est moi qui ai eu la joie et l’honneur de décider du thème de cette semaine. En sortie du confinement, il me semblait logique de choisir Libre, Liberté.

 

Une notion qui nous est chère à moi et l’amoureuse. Un de notre bonheur est de partir tous les deux, un we ou quelques jours voir la mer, c’est presque un besoin. Question facilitée, parce que j’ai de la famille qui y habite e que ce n’est qu’à 2 h 30 de route de la maison, nous allons assez souvent à l’Île de Ré. C’est beau et agréable, quoique un peu trop touristique l’été. Et puis comme pour plein de raison je n’ai plus beaucoup accès à Jullouville et à la baie du mont Saint-Michel, ma foi c’est bien aussi…

 

Mais j’aime beaucoup les îles. Dans mon enfance, quand je faisais de la voile, j’ai beaucoup fréquenté Groix (et son fameux bar !) et surtout Belle Île la bien nommée. J’y reviendrai bien pour son côté sauvage.

 

L’amoureuse elle rêve de retourner à l’Île d’Yeu, la sauvage, l’ile sans voiture. Elle y avait passé une semaine pour écrire après la mort de François. J’avoue que je suis assez tenté de l’y suivre, le côté sauvage, sans bagnole et donc, l’on peut l’espérer sans trop de touristes, corresponds à nos envies. J’avais regardé l’année dernière si je trouvais un truc genre bed and breakfast ou air be and chose, mais il n’y avait rien de bien probant (ce qui prouve effectivement le bon côté limité du tourisme !).

Après bien sûr, j’aimerais passer plusieurs semaines sur Ouessant par exemple, y apprendre les tempêtes comme les calmes, et remplir mes yeux de belles photos…

 

Quoi qu’il en soit pour nous, la liberté c’est la mer, pouvoir y aller, la sentir la voir, la vivre et reprendre des forces.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page