Aujourd'hui maine…

Hier ce n’était que répétition, une cliente, belle femme qui, bien qu’attifée de la manière la plus commune qui soit, laissait déjà à rêver quelques envies inavouables…

Ce matin, son jour de gloire, la petite robe aux teintes orangées qui finement l’habille l’entoure d’un hâle d’une inouïe sensualité. Que j’aime ce tissu, façon soie, qui semble virevolté au moindre soubresaut de cette callipyge vénus pour le mont de qui on se damnerait ; qu’un mystère fait tenir sur ce vertigineux décolleté où l’on imagine se plonger corps et âme.

Je le jure, j’en aurais bien fait ma maine* de ses douces rotondités…

Mais déjà le travail m’appelle, concentration, concentration…

*maine : plein la main, poignée…

(022/366)

Venez nous rejoindre, d’autres 366 obsolètes

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page