Le p’tit sac à dos...

Longtemps je me suis gaussé du sac à main des filles oubliant le vieil adage qui cause de poutre, de paille, d’œil du voisin, tout ça…

En ce moment je parcours les routes de France pour le boulot, outre ma petite valise pour le soir à l’hôtel, je me trimballe mon immuable sac à dos ; quand je dis immuable, pas tout à fait, ce dernier a 6 mois et a remplacé à l’épaule levée l’ancien au tissu usé aux fermetures cassées et aux sangles décousues.

Celui-là, je l’ai choisi grand, joli tant qu’à faire, en grosse toile épaisse, c’est que mon sac à dos, il soufre, il voit du pays, il porte du lourd !


sac à dos

Pour être honnête, je ne l’utilise quasiment que pour aller au travail, il me sert de boîte à outils, de bureau, de bibliothèque, de coffre au trésor. Le reste du temps, il est sagement à la maison.

Il faut vous dire que contrairement à un sac de filles, il ne transporte pas le superflu, clef, papier ou porte-monnaie sont bien au chaud dans mes poches. Il ne m’accompagne que quand j’ai besoin de l’essentiel. Il y a un remplissage de base, et ce que je rajoute en fonction…

De gauche à droite en commençant par le haut :


Mon sac à dos...

Mes gants en cuir indispensable pour la manutention de matériel au boulot dessous une ceinture lombaire que j’utilise en prévention pour certaines lourdes charge ; un vidéoprojecteur grande puissance avoisine les 40 ou 50 kg !

Un testeur universel pour être au courant, des médicaments au cas ou, et mes bouchons anti bruit presque fait sur mesure…

On remonte pour trouver le livre du moment qui n’est jamais loin, passant de là à la table de chevet, à la poche quand je ne prends pas le sac.

Quelques câbles variés qui sauvent la vie comme on dit chez nous, une pince perdue ici et que l’on ne m’a pas encore volé, un tournevis de précision, une clef alêne solitaire…

Deux lampes frontales, dont une cassée qu’il faut que je jette, ma paire de lunettes de rechange et trois kilos de marqueurs, stylos, crayons qui ont la particularité de ne plus marcher quand on a besoin d’eux !!!

On repart en haut pour trouver l’iPad, bibliothèque technique à lui tout seul ! L’ordinateur, son alimentation et l’antivol ; option dans le sac, je ne le prends presque plus depuis que j’ai la tablette, seulement pour les gros chantiers où il m’est utile et quand je me déplace plusieurs jours. Il reste plus agréable le soir à l’hôtel…

Une trousse noire remplie de raccords indispensables, une barre chocolatée qui s’est perdue, le pin’s du client pour qui je travaille en ce moment et un sachet de tissus avec les chargeurs de l’iPhone, iPad et autre machine dont nous sommes accros…

Pour finir, ma pochette rouge avec le cahier, papier, plan, contrat et plein de truc…

Pas très romantique mon sac à dos finalement, mais bien utile malgré son poids !

Bon ben je vous laisse, il faut encore que je fasse ma valise, mais là c’est plus simple, 4 caleçons, deux tee-shirts, deux paires de chaussettes…

Ce mois-çi : Anne Sylvestre ; la chanson du jour : Le p’tit sac à dos

(002/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page