Par la fenêtre de la chambre (80)...

Vacances j’oublie tout, la mer, le vent et une charmante petite baraque où il fait bon se poser après six heures de route. Au matin, ouvrir ses volets sur une maison bleue qui n’est pas adossée à la colline (mais on peut y venir à pied puisque c’est une école…) ; le cri des goélands en bandes-son originales et dépaysantes.

Vue de la chambre (80) Le Guilvinec

Le soleil est de la partie, même que pour un 23 février en Bretagne on a mangé dehors, c’est vous dire que le réchauffement climatique, il y a quelque chose de vrai !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page