À toute vitesse...

Un moment que je roulais en direction de ma Suisse, l’autoroute était fluide, mon compteur affiche «136», ce qui en réel ne doit pas être loin des 130 autorisé ; je suis serein, tranquille quand…

L’homme à la moto, je l’ai vu fondre sur moi dans le rétroviseur,  les feux bleus clignotant sur le devant du deux roues, rapidement suivi par son alter ego. 

Coup d’oeil au tachymètre, pas la peine de freiner, ils ne seront pas dupes de toute façon ; feignons la zénitude à l’état brut genre « Moi ? vous êtes sur ?»

Voilà le premier qui arrive à hauteur de mon aile arrière ; il y reste un moment… je finis de doubler le convoi de camions et me rabat sans omettre mon clignotant ni les distances de sécurité, les deux mains sur le volant comme au permis… 

Je cherche la connerie que j’aurais pu faire ou l’excès de vitesse ; le limiteur veille et pourtant, comme dirait Fernand Reynaud : «Y a un moteur qui nous suis»

D’ailleurs ils se rabattent prenant en sandwich la voiture qui me filochait, la contraignant à les suivres…

Maintenant je réalise que la berline noire aux anneaux était arrivée très vite avant de se ranger brusquement derrière moi comme pour se cacher aux yeux de la maréchaussée !

Encore une fois, il est amusant (et inquiétant ! ) de constater qu’à la simple vue d’un représentant des forces de l’ordre, l’ont à tendance à se sentir coupable de choses que l’on n’a pas forcément faites !

Bon sinon je bois une bière en face de mon lac et ça c’est bon !


Ce mois-çi : Édith Piaf ; la chanson du jour : L’homme à la moto.

(204/397)

Venez nous rejoindre sur les 397 chansons à prise rapide

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page