Notre drame de Paris...

 

Jamais je n’aurais imaginé pleurer en voyant brûler Notre-Dame de Paris, les larmes, quand vaincues par les flammes, la flèche a basculé. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien, c’est comme cela, peut être juste mon Cœur de parisien…

 

J’ai coupé l’image c’était trop, et puis avant de dormir, vers 23h cette notification sur le téléphone « La structure est sauvée »…

 

Ce midi, ne bossant pas loin, je me suis évadé, comme un besoin de constater par moi-même…

pho1900160.jpg

Sur les quais, une odeur de feu de camp, même pas désagréable, simplement prégnante dans l’air et puis, en approchant, du monde, beaucoup de monde ; parisiens, touristes, journalistes, pompiers, polices…

pho1900161.jpg

Sur la cathédrale, les hommes du feu sont toujours là…

pho1900163.jpg

Je n’irais pas plus loin, j’ai vu, les deux beffrois sont en place, le toit n’est plus, la flèche ne vient plus chatouiller les nuages…

pho1900162.jpg

Dans l’eau, une rose solitaire comme en hommage de cette vieille dame blessé…

pho1900164.jpg

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page