Les jours trop courts...

48/52 de Virginie…

 

C’est en allant prendre mon train que je prends conscience de la longueur des jours. Fin novembre, lorsque j’arrive gare Montparnasse la nuit tombe sur la ville ;  les lumières de fête tentent de redonner un peu de couleur à ce linceul gris typique de cette période…

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page