Baron noir...

« Le baron noir » est une excellente série politique qui fait les beaux jours de C+. Entre intrigues, manipulations, coups fourrés, nombre de commentateurs, lors de sa sortie, ont loué la crédibilité du scénario comparé au monde réel de la politique française.

 

Et pour cause, le baron noir existe vraiment et s‘appelle Julien Dray !

 

Je confesse ma surprise à cette nouvelle ; s’il est bien un personnage politique de ma génération, j’avoue que je l’avais toujours considéré comme de seconds ordres, ambitieux certes, mais un peu loser quand même !

 

Mais voilà, c’est souvent l’image qu’ont les hommes de l’ombre ; s’il venait à être trop à la lumière, il perdrait l’intérêt que les grands leur portent.

 

« C’est toujours moi qui fais le sale boulot » écrit par Marie Bordet et Laurent Telo (ed. Fayard) est l’épopée politique de Julien Dray, de ses réussites, de ses échecs, de ses gloires et de ses regrets.

 

Proche de Mitterrand, il eut un moment de disgrâce sous Jospin avant de rebondir avec Hollande ; peut-être son aventure aurait-elle été autre si la première dame d’alors ne l’avait pas pris en grippe. Il a bien essayé de se relancer avec Macron, mais une sale affaire de montre ayant refait surface…

 

Grand manipulateur devant l’éternel, notamment de la jeunesse ; SOS Racisme, c’est lui, les manifs étudiantes contre Devaquets aussi ; il est fascinant de constater au regard de l’histoire comment, jeune ado puis jeune adulte je me suis fait manœuvrer quand je croyais sincèrement à la spontanéité de nos révoltes. Il est certain qu’après la lecture de ce livre, l’on voit les mouvements sociaux d’un autre œil, surtout concernant les réelles raisons de ceux qui les lancent !

 

Un livre passionnant à lire pour qui aime un peu l’histoire contemporaine, notamment celle de la politique des années Mitterrand !

4° de couvertures :

Le Baron noir, c’est son surnom depuis 1988. Parce que Julien Dray est un virtuose de l’échiquier politique, parfois clandestin, souvent aux premières loges des grandes péripéties de la gauche et de la droite contemporaines. Indispensable à Mitterrand pour se faire réélire. Indispensable à Hollande pour triompher. Indispensable à Macron quand il décide de se mettre en marche. Entremetteur pour Chirac et Sarkozy. Entre machinations et trahisons, entre combinaisons et combines de génie, affaires horlogères et manip en tout genre, immersion dans les coulisses des rocambolesques aventures de Julien Dray. 

Enquête, témoignages exclusifs et révélations sur quarante ans d’histoire secrète de vie politique française. Marie Bordet, journaliste au Point, et Laurent Telo, journaliste à M le Magazine du Monde, ont rencontré Julien Dray et ceux qui l’ont côtoyé.
 

Page 90 :

 

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page