Quelles truffes...

C’était ce que mon frère m’a offert en cadeau de Noël, et je dois bien l’avouer, c’est certainement l’un des meilleurs repas que j’ai fait dans ma vie !

Il s’agissait d’un dîner « truffe » dans une petite auberge des Charentes, menu proposé pendant un mois, quelques jours dans la semaine.

Déjà le cadre est agréable, cinq à six tables maximum, une grande cheminée, place privilégié du chien de la maison qui s’y réchauffe la truffe ; le chef qui vient régulièrement s’enquérir de votre bien-être.

Chien

Vous ne savez pas à l’avance ce que vous allez manger, si ce n’est que dans chaque plat la truffe est à l’honneur. D’ailleurs, histoire de vous mettre en appétit, le chef vous amène à table un panier avec ledit champignon. Plaisir de l’odorat plus que des yeux, faut-il préciser !

Truffe

Le menu papier ne vous sera offert qu’à la fin du repas, 3 heures plus tard…

Pour l’apéritif, au Sauvignon histoire de ne pas se casser le palais avec des alcools plus fort, on attaque avec une cuillère de rillettes de truite saumonée à la truffe. Juste un délice qui promet bien pour la suite.

C’est une mise en bouche amusante qui nous est alors proposée. Un sandwich à la truffe. Soit du pain  juste grillé craquant et tiède avec une tranche de truffe. 

Miam…


Sabdwich au truffe

À suivre, un velouté de crème de choux-fleurs et de pomme de terre truffée goûteuse à souhait…

Et avant d’attaquer l’entrée, un mille-feuille de crêpes au beurre de truffe et mâche truffée… Étonnant !

Parce que voici l’entrée proprement dite, composée d’un œuf en chemise de truffe sur son râpé de topinambour truffé et un foie gras poêlé. Le tout avec son sabayon à la truffe. Là je vous le dis, on rentre dans le merveilleux. 

Foie gras poêlé, oeuf en chemise de truffe

La progression gustative des plats est étonnante, et ce n’est pas fini…

Voilà que l’on s’attaque au plat principal : Chapon de la ferme (élevé à l’auberge !) sauce suprême à la truffe accompagnée d’un gratin de pommes de terre et panais truffé !

Un grand moment, je vous le dis !

On pourrait croire que nous commençons par être lassés de l’omniprésence de la truffe, pas du tout !

À l’heure du fromage, presque décevant, brie et fromage de chèvre truffé, c’est-à-dire qu’une tranche de truffe est insérée au milieu.

Fromage

Mais alors, le dessert !

Un point final qui ne souffre d’aucune critique, si ce n’est la modestie du verre le contenant :

Melba de pomme caramélisée, glace et chantilly truffés !

Dessert

Une apothéose, un feu d’artifice gustatif, la fiesta des papilles !

La Chantilly est juste un exhausteur du goût de la truffe, énorme, simplement surprenant. L’on s’est regardé d’étonnement avec la table d’à coté, servis en même temps que nous !

Juste sublime. À tel point que nul café n’est venu clore ce repas de peur de casser cette saveur omniprésente sur le palais quelques minutes après la dernière bouchée.

Bref vous l’aurez compris, voila le genre d’endroit que j’aime bien. La cuisine est juste sublime et fait par un passionné. Endroit conviale sans luxe ou présentation à l’esbroufe. 

Les couverts ne sont pas en argent, les verres ne sont pas en cristal, mais la cuisine est d’or !

Alors, merci frangin, cela valait bien le boulot dominical que j’ai refusé pour venir :-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page